Bien-être : 3 postures de yoga pour se décharger des mauvaises énergies

Connaissez-vous la détox émotionnelle? La purification de l’esprit des surcharges émotionnelles, une action tout aussi nécessaire qu’épurer le corps en éliminant les toxines. Comment ça fonctionne ? En pratiquant le yoga et en effectuant un travail sur les hanches, le siège de nos émotions, trop souvent mises à mal, notamment à cause des positions assises prolongées, qui entraînent une fermeture du bassin et par conséquent un blocage des énergies. Suivez le guide.

C’est la rentrée, et si nous vous parlons de détox émotionnelle, c’est évidemment pour faire un parallèle avec le phénomène détox qui vit ses heures de gloire tous les mois de janvier… Après nous avoir vendu les excès des repas de fête, on retrouve quelques semaines, dans les mêmes magazines, la solution pour se libérer de ses mêmes excès qu’ils nous avaient encouragés à faire. Si la détox pour un yogi, c’est toute l’année avec un régime et une hygiène ayurveda, les pratiquants lambdas peuvent sortir des fêtes totalement essorés.

Nous savons qu’il est plus que nécessaire de purifier le corps en éliminant les toxines, mais on néglige trop souvent l’importance de purifier l’esprit des surcharges émotionnelles. En langage yogi, on parle de detox émotionnelle lorsqu’on effectue un travail sur les hanches parce qu’elles sont le siège de nos émotions. Une problématique qui ne fait que s’aggraver notamment à cause des positions assises prolongées, entraînant ainsi une fermeture du bassin et par conséquent un blocage des énergies.

Cette fatigue physique, intellectuelle et émotionnelle peut être à son apogée alors que l’année est à peine commencée. Cette idée de détox émotionnelle est donc essentielle pour les pratiquants de yoga. Le corps et l’esprit ne doivent faire qu’un à travers la recherche de l’équilibre. Il est nécessaire de purifier son corps et de chasser les toxines et il est tout aussi essentiel de purifier l’esprit et de se débarrasser de la surcharge émotionnelle. Nous allons voir comment le travail sur le bassin et les hanches permet une détox émotionnelle en profondeur et sur le long terme avec ces 3 exercices qui permettent de débloquer les émotions négatives et laissent circuler les énergies positives.

1. Malasana : la posture de la guirlande

Définition : Malasana, souvent appelée posture de la guirlande, est en fait aussi celle du Mala, le rosaire indien. Les indiens s’asseyent volontiers accroupi… et bien plus aisément que la plupart des occidentaux. Dans la posture finale de Malasana, les bras forment une couronne autour du corps, et donc une boucle d’énergie. Idéalement, le front touche le sol… c’est une attitude à la fois d’ancrage (pieds, bassin), de prière (Mala) et de lâcher-prise : on s’en remet à la Terre ou au Plus-Haut.

Application : En position accroupie, les pieds ouverts à la largeur du tapis, les orteils vers l’extérieur ; ramener les deux mains en prière au centre de la poitrine et placer les coudes à l’intérieur des genoux. À l’expiration presser les coudes sur les genoux et les genoux sur les coudes. Répéter 5 fois.

2. Deviasana : la posture de la déesse

Définition : Devi est la force féminine d’expansion qui crée l’univers, et se manifeste comme la mère nature (Prakriti), la sagesse (Saraswati), la force (Kali-Durga), la beauté, la fortune (Lakshmi), et Celle des Montagnes, Parvati.

Application : Les jambes très largement ouvertes, les orteils tournés vers l’extérieur, les genoux pliés parallèle aux pieds, ramener les mains en prière au centre de la poitrine. À l’inspiration allonger légèrement les jambes, à l’expiration plier les jambes en poussant les genoux vers l’extérieur. Répéter 5 fois.

3. Baddha Konasana : la posture du papillon

Définition : La traduction littérale de supta baddha konasana est “l’angle lié allongé”, et Baddha konasana, “l’angle lié” (sous entendu en assise) ; elles sont aussi appelées posture du papillon. Pour baddha-konasana, on la nomme aussi parfois la posture du cordonnier. Allongée, c’est une posture de grand repos et qui permet de se régénérer. En assise, elle est plus tonifiante.

Application : Assis sur le tapis le dos bien droit, les jambes pliées, les plantes de pieds l’une contre l’autre, rapprocher les pieds contre le corps à l’aide des mains. À l’inspiration monter légèrement les genoux vers le ciel, à l’expiration descendre les genoux le plus proche du sol en gardant le dos bien droit. Répéter 5 fois.

Merci à Laure Dary fondatrice du L.D PROGRAMME (lauredarystudio.com)

Crédits photos : content-pixie

Autour de

Source: Lire L’Article Complet