Connaissez vous la Mudra, le yoga des doigts ?

Si vous pratiquez le yoga depuis peu, vous avez peut-être déjà effectué des Mudras avec vos doigts sans savoir leur signification et leurs bienfaits, et vous ne savez pas exactement à quoi cela correspond. Qu’est-ce qu’une Mudra ? Pourquoi fait-on des Mudras en yoga ? Quels sont les plus courants ? On vous explique tout.

Le yoga nous apprend souvent à prendre conscience de notre corps. Généralement, pris par le tourbillon du quotidien, nous en vivons un peu déconnectés… Pourtant, notre corps est un outil merveilleux qui nous permet d’accomplir nos rêves et d’avancer dans la vie. Faisant partie intégrante du yoga, les mudras sont un simple moyen d’entrer un peu plus dans notre pratique et de nous reconnecter à notre corps.

Comme des énergies circulent dans notre corps, une Mudra est un positionnement précis des doigts qui aide à les canaliser, à les sceller et les faire circuler de manière dirigée. Chaque doigt correspond à un chakra, un centre d’énergie et à un des 5 éléments : Terre, Feu, Eau, Air et Espace.

Les Mudras existent depuis 3000 ans

Ils sont mentionnés dans les Védas, les textes sacrés hindous, il y a plus de 3000 ans. Le terme de « Mudra » se réfère aux yogis et à leur pratique de la méditation à l’aide des positions des doigts. Il se réfère aussi aux prêtres de l’époque védique qui auraient accompagné leurs récitations sacrées de ces gestes de la main. Les Mudras sont donc reliés à des pratiques spirituelles et non à une religion déterminée. Depuis des siècles, elles sont utilisées à des fins médicales. certains chercheurs les qualifient de gestes « sacrés », « mystiques » ou encore « magiques ».

Mudra : comment ça marche ?

Le terme mudra signifie « sceller » en langue sanskrite. Un mudra ou hasta mudra, c’est une posture effectuée avec les mains et plus particulièrement les doigts. Ces gestes permettent de sceller une intention dans le corps et l’esprit. Tout comme le fait de joindre ses mains pour accompagner une prière, une mudra est un moyen d’ancrer en nous une idée, un objectif. De plus, nous avons de nombreuses terminaisons nerveuses au sein de nos doigts. Ainsi, en yoga, on pense que ces « postures des doigts » permettent de faciliter la transmission de nos intentions vers notre mental.

En yoga, les mudras sont des gestes sacrés. Ils permettent aussi bien de nous aider à atteindre un état psychologique (concentration…) qu’un mieux-être sur le plan physique. Par exemple, certains mudras peuvent renforcer notre fertilité, notre santé ou encore nous aider à lutter contre nos douleurs.

Vous pouvez, à tout moment de votre pratique, opter pour une mudra afin d’accompagner vos postures ou votre méditation. Il en existe des centaines, qui ont tous une symbolique particulière.

Les familles de Mudra

Certains mudras sont très simples à utiliser quand d’autres demandent vraiment de l’agilité et de l’expérience. Voici quelques gestes faciles à pratiquer lorsque l’on débute le yoga, ainsi que les explications sur leurs bienfaits.

Anjali Mudra : joindre les deux paumes de mains l’une contre l’autre, contre le coeur. Ce geste est très utilisé en Asie pour saluer ou remercier. On l’associe également à la prière. En yoga, il accompagne de nombreuses postures debout ou assises, notamment lors de la Salutation au soleil. Anjali Mudra permet d’accéder à un état de concentration propice à la pratique, loin de l’agitation de notre mental. Il nous aide à revenir au coeur, à notre vérité.

Chin mudra : rejoindre le pouce et l’index tout en laissant les autres doigts tendus ou libres. Au départ, pour le pratiquer, il pourra être difficile de tendre les doigts. Pas de panique, cela deviendra plus simple à force de pratiquer. Ce geste peut accompagner des postures assises ou debout dans votre pratique du yoga postural. C’est une excellente représentation de la philosophie yoguique consistant à passer de l’état d’ignorance à la sagesse et de l’obscurité à l’illumination.

Pratiquer ce mudra aide le pratiquant à éliminer les forces négatives et à se concentrer sur l’acquisition de la vraie connaissance.

Lotus mudra : prendre une forme de lotus avec les deux mains. Pour cela, joignez vos deux pouces et vos deux petits doigts et ouvrez les mains et les doigts vers le ciel comme pour représenter une fleur. D’ici, portez vos mains au centre du plexus, vers votre coeur. Lotus mudra est associé à la compassion et à la bienveillance. Il permet de se nettoyer du négatif, de nos parts d’ombres pour revenir à notre divinité.

Yoni mudra : Il a pour but de nous connecter à notre féminin. On l’appelle également « mudra du féminin ». Pour le pratiquer, vous pouvez joindre vos index et vos pouces pour former un triangle et poser vos mains à plat sur le bas du ventre. Yoni mudra est utile pour booster sa fertilité mais aussi pour mieux vivre ses menstruations.

Ganesh Mudra : renvoie à la divinité hindoue à tête d’éléphant. C’est l’une des divinités les plus vénérées en Inde. Elle permettrait de nous aider à surmonter les difficultés de nos nouveaux projets, à passer au-delà des obstacles. Son corps volumineux est signe d’abondance et de prospérité.

Pour le pratiquer, placez les deux mains près du coeur, les doigts repliés et crochetés les uns vers les autres. Les avant bras sont sur une ligne horizontale et les coudes sont poussés vers l’extérieur.
Ce mudra active le chakra du coeur en créant de l’espace dans la cage thoracique. Ainsi, il nous permet d’éliminer nos peurs et nos préoccupations.

Vous l’aurez compris, une Mudra est une technique pour transmettre des messages clairs au système énergétique que constitue notre appareil corps/mental. Si la paume de nos mains est réceptrice, les doigts sont des émetteurs. En réunissant un doigt et un autre doigt d’une manière bien précise et particulière, l’énergie correspondante est alors dirigée dans une partie bien définie du corps. À vous de jouer. Namasté !

Pour aller bien, pour aller mieux, pour aller plus loin : Mudra, le yoga des doigts, des gestes simples et bienfaisants de Juliette Dumas & Locana Sansregret, Flammarion.

Crédits photos : JD Mason

Autour de

Source: Lire L’Article Complet