1 Heure avec… Clémence Castel : "J'ai été très surprise par le comportement de Teheiura"

La double championne du jeu est sortie la tête haute, avec la fierté d’avoir mouillé le maillot… Et sans avoir trahi ses convictions.

Public : On dit « jamais deux sans trois » mais pour vous, ce sera sans trois ! Déçue ?

Clémence : Non, pas du tout. Je savais dès le départ que ce serait très compliqué, ayant déjà gagné deux fois. Pour autant, je ne pensais pas être ciblée aussi vite ! Mais l’important, pour moi, c’était vraiment de donner le meilleur de moi-même. J’ai été jusqu’au vingt-cinquième jour, donc aucune frustration !

« Ceux qui ont triché ? C’est à eux de voir ça avec leur conscience »

Comment était l’ambiance avec Coumba dans la résidence du jury final ?

Ça ne s’est pas trop mal passé… On a eu quelques contacts, on se disait bonjour, bonne nuit, mais on n’a pas du tout abordé le jeu. On s’est vu encore sur un tournage la semaine dernière et on s’est parlé. Je la connais depuis longtemps, je lui laisse le temps dont elle a besoin pour digérer.

L’émission a été secouée par une affaire de tricherie. Quand et comment avez-vous été mise au courant ?

Par Teheiura lui-même, quand il est arrivé à la résidence du jury final. Je n’avais rien vu et rien entendu de tout cela et ça m’a énormément surprise venant de lui. C’est un homme sincère, honnête et ça ne lui ressemble pas du tout. J’ai aussi tout de suite vu à quel point il s’en voulait, et ça m’a vraiment fait de la peine. Mais ça prouve combien ce Koh-Lanta était difficile. Même les meilleurs peuvent craquer.

Que pensez-vous du fait que certains hommes qui ont mangé en cachette soient encore dans le programme ?

C’est à eux de voir ça avec leur conscience. Sont-ils fiers de ce qu’ils ont fait ? Peut-être que oui, peut-être que non… Réussir, en ce qui me concerne, n’est pas forcément gagner. Après, il s’agit d’événements très marginaux et isolés, pas du tout quelque chose de récurrent. À mon sens, ce n’est pas parce qu’on a mangé une fois que cela remet en cause l’ensemble de son aventure. On voit bien que tous ont énormément maigri et que tout le monde a souffert de la faim.

Honnêtement, auriez-vous fait la même chose si on vous l’avait proposé ?

Je ne peux pas répondre à cette question, parce qu’on ne m’a pas mis un cornet de frites sous le nez au moment où j’étais morte de faim ! Je ne sais vraiment pas si je n’aurais pas craqué moi aussi, mais ce qui est sûr, c’est que cela m’aurait mise profondément mal à l’aise, moi qui ai une vision très « pure » de ce que doit être cette aventure.

Avez-vous souffert des traditionnelles séquelles du retour à la vie normale ?

J’ai perdu beaucoup de cheveux à cause du manque de fer, comme à chaque fois. Niveau sommeil, ça a été, mais il est vrai que pendant plusieurs semaines, on a encore l’esprit sur l’île et ce n’est pas facile à vivre pour nos proches, car on est souvent « absent ». Quant à la nourriture, j’ai eu aussi mes petits moments où je mangeais beaucoup. Mais tout ça est vite rentré dans l’ordre heureusement.

« On va partir en voyage avec Marie et les enfants »

À quoi occupez-vous vos journées en ce moment ?

Déjà, je m’occupe de mes deux garçons de 7 et 9 ans. La dernière fois, l’un des deux ne m’avait pas reconnue en rentrant ! Cette année j’avais prévu le coup, je leur avais fait des petites boîtes à ouvrir toutes les semaines, avec des mots et des photos… Et ils ont beaucoup mieux vécu mon absence. Et puis je gère mon café-concert, ainsi que la boîte de nuit que je viens d’ouvrir, dans la même rue, à Cherbourg, avec ma compagne Marie. J’accepte aussi quelques contrats médiatiques, mais j’en refuse aussi beaucoup parce que l’essentiel, pour moi, ce n’est pas la télé, mais le vrai travail. Question d’éducation !

Le monde de la nuit, c’est un choix original !

Oui, beaucoup de gens me disent que ce n’est pas là que l’on m’attendait et sont surpris de me voir sur ce terrain. C’est vrai que je n’étais pas du tout une clubbeuse ! Étant jeune, j’étais à fond dans le sport et j’avais fait une croix sur les soirées. C’est peut-être un moyen de me rattraper !

Tout va bien avec Marie ? Des projets ?

Ça va super bien. On vit et on travaille en couple, donc la séparation de huit semaines n’a pas forcément été simple à supporter, ni pour moi ni pour elle. On avait vraiment hâte de se retrouver ! L’année prochaine, je voudrais qu’on voyage tous ensemble, avec les enfants. J’ai à cœur de leur faire voir d’autres cultures, d’autres endroits. Avec Marie, on a passé tout notre temps à travailler ces derniers mois, maintenant c’est l’heure des loisirs.

Koh-Lanta, c’est fini pour de bon ?

L’histoire m’a appris qu’il ne faut jamais dire jamais ! J’avais dit à ma dernière participation que j’arrêtais… Mais ce que je peux dire, c’est que ma priorité, aujourd’hui, c’est de passer du temps avec mes enfants. Si je reparticipe un jour, ce sera d’ici une dizaine d’années… Et encore, si mon physique me le permet !

Dates Clés

1. 1er octobre 1984

Naissance à Foix, dans l’Ariège. Très tôt, elle ne voit que par le tennis, sport qu’elle va exercer à haut niveau jusqu’à ses 20 ans.

2. 2005

Gagnante de la cinquième saison de Koh-Lanta à seulement 21 ans, elle rentre dans la légende en remportant une deuxième fois le jeu en 2018.

3. 2019

Mathieu Johann, de la Star Academy2004, annonce leur séparation après dix ans de mariage et la naissance de deux garçons, Louis et Marin.

4. 2021

Elle rend publique sa relation amoureuse avec une prénommée Marie, dont elle partage la vie depuis deux ans.

À voir également : Clémence (Koh-Lanta) : Après son coming out, elle dévoile un bikini et une silhouette impressionnante

Propos recueillis par Anabelle Gentez

Source: Lire L’Article Complet