Accusations de racisme : Meghan Markle et Harry ont évité un procès

Lors de leur entretien avec Oprah Winfrey en mars dernier, Meghan Markle et le prince Harry ont accusé la famille royale de racisme. Mais ils n’ont pas nommé la personne à l’origine de ces propos. Heureusement pour eux, puisqu’ils ont évité un procès.

Meghan Markle et le prince Harry ont échappé de peu à des poursuites judiciaires. Leur interview avec Oprah Winfrey en mars dernier a eu beaucoup de répercussions notamment à cause des accusations de racisme. Pour rappel, la duchesse de Sussex a dévoilé les inquiétudes des membres de la famille royale sur la couleur de peau de leur enfant, le petit Archie.

L’Américaine de 40 ans a expliqué à la journaliste de renom que cette conversation lui est revenue aux oreilles grâce à son mari, celui-ci n’a pas voulu lui révéler l’identité de la personne, “mais il a voulu s’assurer que je sache (…) que ce n’était ni sa grand-mère, ni son grand-père.” Chose que le prince Harry a également fait pendant leur conversation relayée dans le monde entier. Et heureusement pour eux, puisque selon un avocat réputé, Mark Stephens CBE, si la personne avait été nommée, elle aurait peut-être pu poursuivre pour diffamation et atteinte à la vie privée. Donc Meghan Markle et le prince Harry ont évité de justesse un procès.

Meghan Markle et Harry : qui est à l’origine des propos racistes ?

Depuis que le couple de Sussex a évoqué le racisme présent dans les couloirs de buckingham palace, plusieurs experts royaux ont leur théorie. Selon Lady Colin Campbell, une écrivaine britannique quelque peu controversée en outre-Manche, il s’agirait de la princesse Anne. Mais le prince Harry aurait mal interprété ses propos. “Harry s’est mis en tête que la moindre allusion à la culture était une référence à la couleur de peau. Anne s’inquiétait des conséquences catastrophiques de l’arrivée d’une personne de ce calibre, en terme de personnalité, dans la famille. Pour elle, cela causerait des problèmes à tous, mais également à l’enfant né de cette union“, a déclaré l’écrivaine dans un podcast. D’autres, comme Piers Morgan, ont sommé Meghan Markle de dire qui a eu des mots racistes envers Archie. Malgré les attaques, les Sussex ne semblent pas enclins à dévoiler parce qu’ils savent que révéler ce nom serait particulièrement “préjudiciable” pour la personne en question.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet