Accusés d'agressions sexuelles, Moha La Squale et Roméo Elvis ont été lâchés par Lacoste

Face aux polémiques et accusations d’agressions sexuelles, la marque Lacoste a décidé d’arrêter sa collaboration avec les deux rappeurs.

Il fallait s’y attendre ! Lacoste, a décidé de rompre ses collaborations avec Moha La Squale et Roméo Elvis. Les deux rappeurs sont actuellement dans le creux de la vague.

“Nous affirmons avoir arrêté notre collaboration depuis plusieurs mois avec Moha La Squale tant son comportement ne correspondait déjà plus aux valeurs de la marque”, a commenté la griffe tricolore, interrogée vendredi 18 septembre par BFM. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris concernant l’interprète de Luna pour “violences”, “agression sexuelle” et “séquestration”. “Notre marque et nos équipes sont fortement attachées aux valeurs de respect et de tolérance transmises par notre fondateur et nous condamnons absolument toute forme de violence, de harcèlement et d’agressions”.

Clap de fin également pour l’artiste belge.

Celui-ci avait reconnu la semaine dernière avoir été l’auteur de gestes déplacés à l’encontre d’une jeune femme qui l’avait accusé d’agression sexuelle sur les réseaux sociaux. Le frère de la chanteuse Angèle était sous contrat depuis 2019, devenant même l’égérie de la collection Printemps 2020.

En dépit de ses “ratés” avec le monde du rap français, la marque affirme qu’elle continuera à “s’associer à des ambassadeurs aux parcours variés” et qu’elle condamnera “systématiquement toute attitude contraire avérée aux valeurs de respect et de tolérance qui sont les nôtres”, a indiqué Lacoste à BFM Business, confirmant une information délivrée plus tôt par le site de 20minutes.

À voir également : Roméo Elvis accusé d’agression sexuelle, sa soeur Angèle harcelée sur Twitter !

Jb.

Source: Lire L’Article Complet