Affaire Daval : cet « incident » survenu entre les mères d’Alexia et de Jonathann qui relance la bataille judiciaire

La famille d’Alexia se retrouve à nouveau devant la justice pour cette fois-ci récupérer la maison à Gray-la-ville où le couple a vécu avant le drame. Suite à un incident survenu entre les deux mères à propos de ce bien en mars dernier, la solution a été de faire appel à leurs avocats.

Les tensions sont palpables entre les deux familles. Depuis la condamnation de Jonathann Daval à 25 ans de réclusion criminelle le 21 novembre 2020, cette affaire n’est toujours pas terminée. Il y a encore des dossiers en cours, dont un concernant la maison des Daval située à Gray-la-ville. Celle où le bonheur était présent avant de laisser place à l’horreur. Isabelle et Jean-Pierre Fouillot souhaitent alors récupérer ce pavillon, où la mère d’Alexia a grandi. Problème, cette maison appartient en indivision à moitié à Jonathann Daval et pour l’autre à Stéphanie, la soeur et aux parents d’Alexia comme le confirme Le Parisien, ce vendredi 5 novembre.

Malgré ce détail, les parents d’Alexia ont tenté de reprendre leur bien le 24 mars dernier. Accompagnés de leur notaire, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot ont décidé de lever les scellés et de reprendre les clés. Sauf qu’un « incident » – à l’origine de cette nouvelle bataille judiciaire qui a lieu ce vendredi – est survenu. Ce jour-là, la mère de Jonathann Daval était aussi présente avec une procuration de son fils et un notaire. Un coup dur pour les époux Fouillot qui ont décidé de riposter en assignant en justice le meurtrier de leur fille. L’avocat de ce dernier, Randall schwerdorffer, a déploré à nos confrères : « Ils refusent l’idée même que la mère de Jonathann puisse s’occuper de la maison ou du jardin, agissant comme si cette maison était la leur. »

Affaire Daval : le prix de la maison en baisse à cause du drame

Face à la situation, l’avocat des parents d’Alexia a « obtenu l’inscription d’une hypothèque provisoire pour sécuriser le bien » afin d’éviter que Jonathann Daval puisse céder sa part à sa mère. Les conseillers du couple ont ensuite déclaré que le « notaire a estimé la valeur de ce bien entre 170 000 et 175 000 euros avec une moins-value de 15 à 20% à cause du drame soit 150 000 euros, donc 75 000 euros pour Jonathann Daval. » Et de poursuivre : « Comme il ne veut pas céder sa part, il est important d’obtenir cette créance sur lui dans le cadre des intérêts civils. » Une énième bataille judiciaire commence alors dans l’affaire Daval…

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet