Affaire des dîners clandestins : le chef Michel Sarran pousse un coup de gueule contre les restaurants hors-la-loi, "C'est lamentable, scandaleux !" (VIDEO)

Le reportage de M6 dévoilant la tenue de dîners clandestins privés dans des lieux huppés parisiens ne passe décidément pas. Interrogé sur la polémique dans C à vous ce lundi 5 avril, le chef étoilé Michel Sarran a poussé un coup de gueule contre les restaurateurs hors-la-loi.

C’est une affaire bien difficile à digérer pour le public, mais aussi pour nombre de professionnels du secteur. Ce vendredi 2 avril, dans un reportage en caméra cachée diffusé dans le 19:45, M6 a mis en lumière les dîners clandestins organisés dans des lieux huppés à Paris . Des repas hors-la-loi contrevenant totalement aux restrictions gouvernementales et faisant fi des mesures sanitaires, comme le port du masque, qui ont immédiatement fait polémique. D’autant plus que l’un des organisateurs de ces soirées payantes (que les internautes ont reconnu comme étant Pierre-Jean Chalençon) se vante dans le reportage d’y dîner avec des ministres.

  • Sheila rêve de faire Koh-Lanta : ses confidences à Denis Brogniart sur le plateau des Enfants de la télé

    Télé Loisirs

  • Meurtres au paradis – 5 avril

    Télé Loisirs

  • Laurent Tapie dévoile les visages tuméfiés de Dominique et Bernard Tapie et raconte leur terrible agression dans L'Heure des pros

    Télé Loisirs

  • Soirée Série : notre coup de coeur pour It's a sin (Canal+ et myCanal)

    Télé Loisirs

  • Hippocrate – 5 avril

    Télé Loisirs

  • Madre : bande-annonce

    Télé Loisirs

  • Edouard Philippe "pris d'une peur panique" avant son entrée à Matignon, il avait pris 6 kilos

    Télé Loisirs

  • Les enfants de la télé, Denis Brogniart très gêné par des images de lui en train de chanter et de danser

    Télé Loisirs

  • Jumanji Bienvenue dans la jungle : quels sont les liens entre le film original et la nouvelle version ?

    Télé Loisirs

  • Mon bébé – 17 décembre

    Télé Loisirs

  • Jean-Luc Reichmann touché par le covid. Il raconte

    Télé Loisirs

  • Eddy de Pretto se confie sur sa relation "compliquée" avec son père

    Télé Loisirs

  • Yakoi à la télé cette semaine ? (Du 5 au 11 avril)

    Télé Loisirs

  • Michèle Bernier et Dany Brillant saluent le retour de Michel Drucker dans Vivement dimanche

    Télé Loisirs

  • Pour Bénabar, les Victoires de la musique est "une cérémonie parfaitement corrompue"

    Télé Loisirs

  • Restaurants clandestins : le reportage choquant du 19:45 de M6

    Télé Loisirs


  • Sheila rêve de faire Koh-Lanta : ses confidences à Denis Brogniart sur le plateau des Enfants de la télé
    Sheila rêve de faire Koh-Lanta : ses confidences à Denis Brogniart sur le plateau des Enfants de la télé


    Télé Loisirs


  • Meurtres au paradis – 5 avril
    Meurtres au paradis – 5 avril


    Télé Loisirs


  • Laurent Tapie dévoile les visages tuméfiés de Dominique et Bernard Tapie et raconte leur terrible agression dans L'Heure des pros
    Laurent Tapie dévoile les visages tuméfiés de Dominique et Bernard Tapie et raconte leur terrible agression dans L'Heure des pros


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

“C’est lamentable. C’est scandaleux.”

Alors que les restaurants sont fermés depuis de longs mois, et que les établissements respectant les règles ne se relèveront peut-être pas de cette crise sanitaire, l’affaire fait forcément grand bruit. Interviewé sur BFMTV, Philippe Etchebest a poussé un gros coup de gueule contre ses confrères qui violent les consignes gouvernementales. Et il n’est pas le seul chef à en faire tout un plat. Contacté par C à vous ce lundi 5 avril, Michel Sarran a lui aussi partagé sa colère contre ces restaurants clandestins : “C’est lamentable. C’est scandaleux. Parce que ça décrédibilise une profession par rapport aux Français, dans une période qui est assez compliquée pour nous. Je trouve que ce n’est pas respectueux par rapport à tous les restaurateurs qui font des efforts colossaux, parce qu’effectivement, même si nous avons des aides, et elles sont subtanstielles… ce n’est pas là-dessus qu’on vit. Et je trouve que ce n’est pas respectueux non plus par rapport au gouvernement, qui est là, qui nous soutient. C’est faire fi aussi de la crise sanitaire. Et se vanter aussi de ne pas mettre de masque, quand on voit comment on s’est battus pour les protocoles sanitaires et qu’aujourd’hui nous sommes toujours fermés !”

“On m’a proposé de faire des repas privés. J’ai toujours refusé”

Michel Sarran a partagé son désarroi de ne plus pouvoir travailler depuis des mois : “C’est dur, c’est dur de ne pas pouvoir faire son métier”. La star de Top Chef a d’ailleurs révélé qu’on lui avait offert à lui aussi d’organiser des dîners clandestins, mais pas question d’accepter : “On m’a proposé de faire des repas privés. J’ai toujours refusé. Je ne comprends pas que des personnes puissent aller dans ces restaurants. Je suis désolé, moi, personnellement, je me suis battu dès le début. Il faut que les règles soient strictes. Avant les aides ou pendant les aides, il y a une crise sanitaire ! On respecte, point barre.” Refusant de dévoiler qui était à l’origine de cette proposition, le chef étoilé a toutefois précisé : “Ce n’était pas des organisateurs, c’était une démarche privée où il fallait que j’accompagne 16 personnes et que je fasse des repas. Je n’ai pas voulu. Ce n’était pas dans le cadre d’un restaurant mais dans des lieux prestigieux, et je m’y suis complètement opposé.”

“Ca ne touche pas qu’une clientèle de privilégiés riches”

Michel Sarran se montre d’ailleurs intraitable concernant les chefs qui cuisinent dans ces événements interdits : “J’espère qu’ils vont être réprimandés, qu’ils vont avoir des amendes, qu’ils vont rembourser l’argent que l’Etat leur a donné. Et j’aimerais bien qu’ils se rendent compte du mal qu’ils font à notre profession, parce que là je crois qu’ils se sentent au-dessus des lois. En plus, avec des arguments qui sont complètement délirants. Le Covid, ça reste à la porte ? Si ça restait à la porte des restaurants, on serait tous contents”. Le chef conclut cependant en rappelant que cette affaire de restaurants clandestins n’est pas qu’un problème de “nantis” : “On voit aussi des établissement modestes avec une clientèle modeste qui veut aller boire un canon et manger un petit plat simple. Mais non, ça non plus, on ne peut pas. Ca ne touche pas qu’une clientèle de privilégiés riches”.

Source: Lire L’Article Complet