Affaire Jonathann Daval : pourquoi sa mère pourrait finalement participer à l'adaptation télé

Vendredi 19 novembre 2021, l’avocat de Jonathann Daval a confié, sur l’antenne de RTL, que la mère de ce dernier pourrait finalement accepter de participer à l’adaptation série télé de cette affaire judiciaire.

  • Jonathann Daval

Mardi 9 novembre 2021, les sociétés de production Gaumont et Nac Films ont annoncé avoir acheté les droits du livre Alexia, notre fille, via un communiqué de presse. Publié jeudi 21 octobre 2021 aux éditions Michel Laffont, le livre co-écrit par les parents d’Alexia Daval, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, et par le producteur Thomas Chagnaud, devrait être adapté en série télévisée. Cette série s’étendrait sur six épisodes longs de 52 minutes. Rapidement, la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, s’est opposée à un tel projet. La mère de celui qui a été condamné par la justice pour le meurtre de son épouse, Alexia Daval, souhaite désormais tourner la page. « Je ne suis pas d’accord avec cette histoire de film, et Jonathann n’est pas d’accord non plus. Je voudrais que tout ça, ça s’arrête… On en a marre. Jonathann a été jugé, il va faire sa peine, qu’on le laisse en paix. C’est honteux, c’est indécent. Vraiment, il faut laisser les gens en paix, et les morts aussi… », a-t-elle affirmé dans un entretien accordé à L’Est Républicain, mercredi 10 novembre 2021.

La mère de Jonathann Daval décidée à s’impliquer dans le projet

Mais voilà, comme l’a confirmé Me Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval, sur le plateau de Touche pas à mon poste lundi 15 novembre 2021 sur C8, il est impossible d’empêcher ce projet d’adaptation. « Ce n’est pas une question de choix. Le principal intéressé aujourd’hui, Jonathann Daval, les parents d’Alexia, y compris les parents de Jonathann, n’ont pas leur mot à dire en réalité. Quand bien même Gaumont n’achèterait pas les droits du livre, Gaumont a tout à fait le droit de faire un film, l’affaire est dans le domaine public et juridiquement on ne peut pas s’y opposer« .

Résignée, la mère de Jonathann Daval pourrait envisager de participer à ce projet télévisuel afin de pouvoir contrôler ce qui sera raconté de sa vie et de celle de son fils. « Elle réfléchit parce que la fiction se fera sans nous ou avec nous, et il vaut peut-être mieux qu’elle se fasse avec nous. En-dehors de l’argent bien évidemment, il y a aussi la qualité de la série. S’il n’y a que le son de Mr et Mme Fouillot, il manquera le son de la défense de Jonathann. Donc la série ne sera pas équilibrée. », a révélé l’avocat au micro de l’émission Les Grosses Têtes sur RTL, vendredi 19 novembre 2021.

Source: Lire L’Article Complet