Affaire Jubillar : des volontaires ont-ils retrouvé le corps de Delphine ?

Lundi 6 juin 2022, les amies de Delphine Jubillar ont appelé à une nouvelle mobilisation pour chercher son corps. Selon La Dépêche, une vingtaine de volontaires se sont rendus au cimetière de Saint-Dalmaze où ils ont multiplié les fausses alertes.

  • Delphine Jubillar

La mobilisation ne s’essouffle pas. Depuis sa disparition dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, les proches de Delphine Jubillar ne cessent pas de la chercher. Ils organisent régulièrement des battues, des marches blanches et lancent des appels à témoin pour obtenir des informations et retrouver la trace de la mère de famille disparue. Lundi 6 juin 2022 au matin, les amies de l’infirmière, accompagnées d’une vingtaine de volontaires se sont réunis au cimetière de Saint-Dalmaze pour une énième opération de fouilles. Selon La Dépêche, qui s’est également rendu sur place, certains d’entre eux étaient équipés de détecteurs de métaux. Des appareils qui les ont menés sur de fausses pistes à plusieurs reprises au cours de la journée, leur faisant croire qu’ils avaient mis la main sur quelque chose, ou quelqu’un…

Retour en images sur toutes les dates clés de l’affaire Jubillar dans notre diaporama

« Amenez la pelle ! »

La police a déjà ratissé de nombreuses zones autour du domicile du couple Jubillar à Cagnac-les-Mines. De la ferme brûlée près de Drignac, où Cédric Jubillar aurait avoué avoir enseveli sa femme, jusqu’à une Voie verte, rien n’a été oublié. À terre, comme dans les airs, les enquêteurs ont mobilisé de nombreux moyens humains et techniques pour tenter de retrouver Delphine Jubillar. Si des fouilles officielles sont prévues courant juin, les proches de la jeune femme ont tout de même voulu mener une nouvelle opération de leur côté. Le lundi de Pentecôte férié a donc réuni des anonymes, des habitués de ces fouilles improvisées et de nouvelles têtes près du cimetière, lui aussi déjà fouillé par les forces de l’ordre. « Il y a le groupe des amies de Delphine, bien sûr, mais aussi d’autres petits groupes qui se sont formés spontanément« , ont expliqué des personnes mobilisées. Comme le rapportent nos confrères de La Dépêche, ils se sont retrouvés autour de 9h pour trois heures de recherches. Ces dernières ont été ponctuées par des cris de volontaires. « Amenez la pelle« , se sont exclamés quelques fois les deux hommes venus avec leurs détecteurs de métaux. Malheureusement, malgré une nouvelle journée sur le terrain, ils n’ont rien réussi à déterrer qui pourrait faire avancer l’affaire. Pour l’heure, Cédric Jubillar reste présumé innocent jusqu’à preuve du contraire par les autorités compétentes.

Source: Lire L’Article Complet