Affaire Jubillar : la curieuse constatation de Cédric après la disparition de Delphine

Au moment de la disparition de Delphine Jubillar, son époux, Cédric, a fait une curieuse constatation, le laissant penser qu’elle est partie promener les chiens. Un épisode sur lequel l’émission Chroniques criminelles est revenue samedi 4 septembre sur TFX.

  • Delphine Jubillar

L’enquête concernant la disparition de Delphine Jubillar connaît de nombreux rebondissements. Disparue dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre 2020, la jeune femme n’a, jusqu’à présent, pas donné le moindre signe de vie. Les enquêteurs tentent alors de comprendre ce qu’il s’est passé. Ce qu’ils savent pour le moment, c’est que Cédric Jubillar a appelé la gendarmerie à 4 h 09 et 59 secondes, précisément, pour signaler l’absence de son épouse du domicile familial. Si ces derniers tentent, dans un premier temps, d’étudier toutes les pistes, Cédric, lui, a fait une constatation pouvant l’amener à donner une version.

En effet, lorsqu’il descend au salon, le père de famille constate que ses deux chiens se situent à l’extérieur de la maison. “Il s’est imaginé que Delphine a dû sortir les chiens ce soir-là, et qu’ils sont revenus sans elle”, a déclaré le journaliste Mathieu Fourquet dans l’émission Chroniques criminelles, diffusée samedi 4 septembre 2021 sur TFX.

Cédric Jubillar affirme que Delphine est sortie avec “une doudoune blanche”

Immédiatement, Cédric Jubillar donne des détails sur ce que pourrait porter son épouse. “Une doudoune de couleur blanche, selon ses dires. “C’est une doudoune qu’elle mettait assez régulièrement durant ces derniers temps et il constate bien que la doudoune n’est plus là”, a expliqué Me Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar. Mais les enquêteurs peinent à croire la version de Cédric. Ce dernier est donc arrêté puis incarcéré, à la date du vendredi 18 juin 2021, pour homicide volontaire par conjoint”.

Une accusation qu’il ne cesse de réfuter. Raison pour laquelle, il a fait part, le mercredi 25 août 2021, d’une demande de remise en liberté auprès de la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Toulouse. Mais ce n’est que le jeudi 2 septembre 2021 que le père de famille apprend le refus de sa requête par la justice. Pour l’heure, Cédric Jubillar reste présumé innocent et ce, jusqu’à preuve concrète du contraire.

Source: Lire L’Article Complet