Affaire Quatennens : “Taisez-vous maintenant”, Marlène Schiappa fustige Manuel Bompard

Les confessions d’Adrien Quatennens, dimanche 18 septembre, sur la gifle qu’il a donnée à son épouse Céline, ont créé un véritable séisme chez les Insoumis et même au-delà. La réaction de Manuel Bompard sur ce sujet a sorti Marlène Schiappa de ses gonds.

Invité sur le plateau de CNews ce vendredi 23 septembre, Manuel Bompard s’est exprimé sur l’affaire Adrien Quatennens, ce dernier ayant avoué avoir “giflé” son épouse Céline l’année dernière et lui avoir confisqué son téléphone il y a quelques semaines alors qu’elle venait de lui annoncer son souhait de divorcer. “J’essaye de faire la part des choses, une gifle n’est jamais acceptable, mais une gifle n’est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours”, a déclaré le parlementaire. Des propos qui ne sont pas passés pour Marlène Schiappa qui s’est offusquée sur Twitter : “Taisez-vous, maintenant ! Ça suffit !

La secrétaire d’État auprès de la Première ministre, chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la Vie associative a tenu à rappeler que la justice devait être la seule à devoir juger cette affaire”. Et de poursuivre, avec une pensée particulière pour l’épouse du député LFI : “Vos propos font un tort considérable au combat pour la protection des femmes face aux violences. On va vraiment en revenir à débattre pour savoir si frapper une femme c’est acceptable ?! Stop !” De son côté, Manuel Bompard a indiqué auprès de nos confrères de CNews qu’il ne “minimise pas les faits” dont son confrère “est accusé”. “D’ailleurs, lui-même, je crois, les a reconnus, lui-même a dit que ce n’était pas acceptable. Il a présenté ses excuses. Donc non, je ne les minimise pas”, a-t-il souligné.

Taisez-vous, maintenant ! Ça suffit !!
C’est à la justice de juger cette affaire.
Vos propos font un tort considérable au combat pour la protection des femmes face aux violences.
On va vraiment en revenir à débattre pour savoir si frapper une femme c’est acceptable ?!
Stop ! https://t.co/u9z2A8cciV

>> PHOTOS – Jean-Luc Mélenchon : découvrez les femmes qui ont compté dans sa vie

Sandrine Rousseau déplore des “mots qui minimisent les actes”

Invitée à l’antenne de LCI ce vendredi 23 septembre, Sandrine Rousseau a elle aussi pointé du doigt les propos tenus par Manuel Bompard au sujet de l’affaire Quatennens : “Une gifle à sa conjointe est un délit !” Et de poursuivre : “Tous ces mots-là sont des mots qui minimisent les actes et je rappelle qu’il y a 230 000 femmes qui subissent des violences conjugales en France en ce moment et si elles décident de se séparer, certaines sont menacées de mort et beaucoup tombent dans une forme de précarité.”

"Ce sont des mots qui minimisent les actes"@sandrousseau réagit sur @LCI aux propos de @mbompard qui dit qu'une "gifle n’est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours"#Quatennens pic.twitter.com/SJSpoH5fhH

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !


  • Marlène Schiappa


  • Manuel Bompard


  • Adrien Quatennens

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet