Albert de Monaco "furieux" : le prince évoque l’attitude "déplacée" de son ex Nicole Coste

Mercredi 3 novembre 2021, dans les colonnes de Point de vue, Albert II de Monaco s’est confié au sujet des récentes polémiques autour de sa femme, Charlene, mais aussi de son ex-compagne, Nicole Coste.

  • Albert de Monaco

Un prince au cœur des polémiques. Alors que l’on ignore toujours la date exacte du retour de Charlene de Monaco au Rocher, son mari, le prince Albert II a accepté de se confier dans les colonnes de Point de vue, le 3 novembre 2021. Et pour cause, le papa de Jacques et Gabriella en a assez d’entendre des rumeurs au sujet de son couple. Sont-ils réellement au bord de la rupture ? Albert de Monaco est formel : son couple ne traverse aucune zone de turbulence. Il se pourrait même que l’ancienne sportive de haut niveau soit de retour avant la fin du mois de novembre. Durant l’interview, Albert II de Monaco a également réagi aux récentes révélations de Nicole Coste, la mère de son fils, Alexandre. Selon elle, le couple princier aurait eu une attitude déplacée envers son fils. Des propos qui ont mis le prince hors de lui.

« Cela était déplacé, j’ai été furieux »

Le 11 septembre, Nicole Coste s’est en effet confiée à Paris Match et a déclaré ceci au sujet de la belle-mère de son fils : « Pendant la période des fiançailles, j’ai vécu des choses qui m’ont alertée et choquée. Elle a, par exemple, changé mon fils de chambre, profitant de l’absence de son père pour l’installer dans l’aile des employés. » Des déclarations qu’Albert II de Monaco ne digère pas : « Je ne savais évidemment pas ce qu’elle allait faire paraître. Elle m’avait juste informé qu’elle allait sortir quelque chose, je pensais qu’il s’agirait juste d’une photo d’anniversaire. Cela était déplacé, j’ai été furieux de découvrir cela« , a-t-il confié à Point de vue.

Dans les colonnes de Paris Match, Nicole Coste avait cependant mis les choses au clair au sujet de ses relations avec son ex-compagnon : « Albert s’est engagé dès le départ à être présent, et à faire progressivement entrer son fils dans sa famille. […] Très vite, j’ai été rassurée quand la princesse Stéphanie est devenue la marraine d’Alexandre », avait-elle confié. Et d’ajouter en toute honnêteté : « Albert a honoré sa promesse : les choses se construisent bien et suivent leur cours, ce dont je me réjouis. » Une relation en demi-teinte…

Source: Lire L’Article Complet