Alexandra Lamy : la raison pour laquelle elle n’aurait pu ne jamais faire carrière

Jeudi 23 décembre 2021, Alexandra Lamy était l’invitée de l’émission En Aparté sur Canal+. L’actrice de 50 ans en a profité pour se livrer sur différents sujets concernant son parcours professionnel et personnel qui ont rythmé sa vie, et s’est notamment penchée sur un détail qui aurait pu ne jamais faire décoller sa carrière.

  • Alexandra Lamy

A désormais 50 ans, elle est l’une des actrices préférées des Français depuis de longues années. Alexandra Lamy, qui s’est fait connaître auprès des téléspectateurs avec son rôle au côté de Jean Dujardin dans Un Gars, Une Fille, de 1999 à 2003, était l’invitée de l’émission de Canal+ En Aparté jeudi 23 décembre 2021. Dans le programme de la chaîne cryptée, la comédienne s’est livrée à différentes anecdotes sur sa vie d’actrice et notamment sur son début de carrière qui aurait pu prendre un tournant bien différent. Bien que native de la région parisienne, et plus précisément du Val-de-Marne, la sœur d’Audrey Lamy a passé l’essentiel de sa jeunesse dans le sud de la France où elle étudie au Conservatoire de Nîmes. Avant quelques années plus tard, de signer son retour dans la capitale où elle passe différents castings pour devenir actrice.

“J’avais l’accent du sud, mais pas quand je jouais »

De ses années dans le Gard, elle en garde un accent, qui raconte-t-elle “faisait marrer les directeurs de casting“. Des signes d’inquiétudes et une crédibilité remise en cause par les directeurs de castings qui aurait pu lui fermer les portes d’une carrière déjà longue de 25 années. Mais celle qui sera à l’affiche du film Le Test, d’Emmanuel Poulain-Arnaud le mercredi 29 décembre 2021, n’a jamais paniqué et en a joué dit-elle en “sympathisant avec les directeurs de castings. Un accent qui d’ailleurs disparaissait lorsqu’elle jouait sur scène. S’en est suivi une carrière d’exception et plus d’une trentaine d’apparitions dans des longs métrages pour celle qui s’est fait connaître aux yeux des Français sous le surnom de “Chouchou“. La preuve donnée par la mère de Chloé Jouannet qu’avec de l’ambition et une pointe de malice, tous les rêves sont accessibles.

Source: Lire L’Article Complet