Annabelle Lengronne : qui est l’actrice visée par des insultes racistes évoquant Éric Zemmour ?

Sur son compte Instagram, Annabelle Lengronne a dévoilé une vidéo d’un homme qui a proféré à son encontre des insultes racistes en citant Éric Zemmour. Mais qui est cette comédienne, nommée pour un César ?

Annabelle Lengronne monte au créneau. En séjour à Dax pour les fêtes de Noël, la comédienne a dévoilé sur ses réseaux sociaux une vidéo d’un homme, filmé à visage découvert, en train de proférer à son encontre des injures racistes tout en citant Éric Zemmour. "Zemmour, il te regarde, il te ramène dans ton pays. J’aime pas les Noirs et les Arabes, rentre dans ton pays sale bougnoule", peut-on entendre, tandis que Annabelle Lengronne, elle, a décidé de porter plainte pour "injure à caractère racial et outrage sexiste", précise son avocat. "Ce sont des propos extrêmement dégradants. Le but, c’est de chercher à l’humilier", a-t-il expliqué.

Élevée en Martinique jusqu’à ses 18 ans, Annabelle Lengronne débarque à Paris en 2005 où elle commence à prendre des cours de comédie. Motivée par le théâtre, elle fait sa première apparition à la télévision en 2005 dans Xanadu, série diffusée sur Arte, dans le rôle de Khadija, puis au cinéma dans Les Mythos de Denis Thybaud où elle incarne Myriam. Elle alternera rapidement par la suite entre une carrière au cinéma et à la télévision, où elle enchaîne les rôles secondaires, non moins importants. Parmi eux, Stay dans Les Kaïra, ou encore dans Une vie meilleure.

Pressentie pour le César du Meilleur espoir féminin

Elle obtient son premier grand rôle dans La Fine Équipe, de Magaly Richard-Serrano, où elle incarne Éliane, alias Stan. Un rôle qui lui vaudra d’être pressentie pour le César du Meilleur espoir féminin en 2017. Elle jouera ensuite dans la saison 6 d’Engrenages, avant d’incarner Mariama au cinéma dans Jusqu’ici tout va bien de Mohamed Hamidi. En 2020, elle incarne Conso dans Filles de joie aux côtés de Sara Forestier et Noémie Lvovsky. En 2022, elle sera à l’affiche de Novembre, film signé par Cédric Jimenez, qui retrace la traque pendant cinq jours la cellule terroriste ayant commis les attentats du 13 novembre 2015.

Source: Lire L’Article Complet