Anne Hidalgo « pas à l’aise » ? Un membre de son équipe balance

Anne Hidalgo est toujours en bas dans les sondages pour la campagne présidentielle de 2022. Pour y remédier, la maire de Paris a repris son tour de France. Ses proches ont admis que la candidate a du mal à se dévoiler devant une assemblée auprès de nos confrères du journal Libération de ce samedi 27 novembre.

Il y a deux Anne Hidalgo. La maire de Paris est à l’aise lors de ses déplacements en France qui ont pour objectif de la faire remonter dans les sondages pour la présidentielle de 2022. Très naturelle, la candidate peut s’enthousiasmer quand l’un de ses interlocuteurs décale son train pour la voir : « Mais c’est trop bien ! » Ou qu’un membre de la direction d’une gamme d’enceintes lui présente ses modèles : « Les teufs sur les yachts. » En réalité, « elle n’a jamais de problème dans la proximité, c’est le reste qui est plus compliqué » a confié un membre de son équipe à nos confrères du journal Libération de ce samedi 27 novembre.

Pour remédier à sa monotonie, Anne Hidalgo a parcouru du chemin, et « ça demande du travail » a insisté la porte-parole Dieynaba Diop après son meeting d’investiture à Lille. Difficile de se retrouver « sur scène face à du monde », la candidate « n’était pas à l’aise, ça se voyait » a déclaré un membre de son équipe. Mais désormais, « elle est accompagnée et continuera de l’être. Un cap a été franchi et ça va aller crescendo. » Avec le temps, « elle s’est libérée, mais elle est encore dans la retenue. » Anne Hidalgo doit encore prouver qu’elle est à la hauteur pour son entourage.

>> Découvrez ces politiques ont fait face à la rumeur

Anne Hidalgo accusée de flou et d’impréparation

L’un des autres sujets qui agacent : le programme d’Anne Hidalgo. Pour un député du PS « il est temps qu’elle aborde certaines questions. Quand on est à 5%, on ne prend pas beaucoup de risques à faire des propositions. » À contrario, François Hollande – avec qui la candidate prend des cafés – pense qu’ « il faut se réserver, sinon il y a plus de coups à prendre qu’autre chose. Pour l’instant, il faut se démarquer, ce qu’elle fait avec Jadot. » Pour autant, certains thèmes se démarquent : le travail et les services publics. Mais autre problème, l’argent. Déclarée depuis trois mois, la maire de Paris n’a toujours pas signé de prêt. Les banques sont frileuses. Une chose est sur « on ne fera pas une campagne à 16 millions. » En attendant, Anne Hidalgo continue son tour de France pour essayer de remonter dans les sondages.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet