"Après 4 ans d'addiction…", Lou, la fille de Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay, se livre avec émotion sur une décision pas comme les autres

C’est un jour important pour Lou Pernaut. Agée seulement de 18 ans, la jeune fille a dévoilé être accro à une substance pas vraiment très positive…

4 ans d’addiction, ce n’est pas rien. Et évidemment, il ne s’agit pas d’une addiction aux petits pois ou au shopping, mais bel et bien à la cigarette… Accro au tabac depuis ses 14 ans, la fille de Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay a finalement ouvert les yeux sur les risques de cette substance et donc pris une grande décision.

Elle décide enfin d’arrêter. C’est sur son compte Instagram, en story, que Lou Pernaut a annoncé la nouvelle à ses abonnés ce 28 septembre, « Je voulais vous dire qu’aujourd’hui je suis super fière de moi. ». En prenant la parole, la jeune fille a d’abord fait un petit récap de sa vie d’étudiante et professionnelle, « J’ai repris les études en architecture d’intérieur, je travaille beaucoup mais je suis super intéressée donc c’est toujours plaisant. Je suis la plus heureuse du monde avec mon copain, tout va bien et je ne l’ai jamais autant aimé. Ce sentiment est incroyable« .

Laissant le suspense, elle livre enfin sa grande décision, « Pour finir, j’ai enfin arrêté de fumer après quatre ans d’addiction », avant de confier sa peur et ses difficultés face à ce changement radical, « Et ce n’était pas si simple de ne plus passer au tabac…« . Si désormais la cigarette est derrière elle, ou du moins est en train de s’éloigner à petit pas, son célèbre papa, lui, n’est pas prêt à arrêter ce petit plaisir nocif.

Ces derniers temps, tout semble sourire à la jolie brune. En couple, épanouie, décision importante, et bientôt à la télévision, comme elle a pu le confier il y a peu : « Vous allez me voir plus d’une fois à la télé cette année. Je pars en tournage mercredi (c’est tout surprise) et je m’entoure de personnes incroyables chaque jour, qui me comprennent enfin et avec qui je suis moi-même donc je suis très heureuse.« 

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet