Audrey Pulvar : après la politique, elle signe son grand retour à la télévision !

Audrey Pulvar revient à la télévision à partir de la mi-janvier. Après s’être lancée dans la politique, l’adjointe à la mairie de Paris va présenter une émission quotidienne sur la chaîne B Smart, selon les informations du Journal du Dimanche.

Retour aux sources. En juillet 2017, Audrey Pulvar a décidé d’arrêter sa carrière de journaliste. Une annonce qu’elle a partagée lors de sa dernière émission Dimanche Pulvar sur CNews. Pourquoi ce choix ? Pour se lancer en politique. En premier lieu, Audrey Pulvar s’est engagée aux côtés de la Fondation Nicolas Hulot puis aux côtés d’Anne Hidalgo. Jusqu’à devenir adjointe à la mairie de Paris en charge de l’alimentation durable, de l’agriculture et des circuits courts, mais également conseillère régionale en Ile-de-France.

Mais quatre ans après son départ de la télévision, Audrey Pulvar va reprendre du service selon nos confrères du Journal du Dimanche. En effet, c’est sur la chaîne B Smart qu’elle présentera une émission quotidienne dès la mi-janvier. Ce nouveau rendez-vous intitulé Aujourd’hui pour demain sera composé d’interviews de sept à dix minutes autour de problématiques environnementales. “Je ne serai pas là pour cautionner du greenwashing à bon compte” assure-t-elle auprès de nos confrères. Avant d’expliquer qu’elle ne revient pas exclusivement au journalisme. Pour Audrey Pulvar, il s’agit d’une démarche complémentaire à ses engagements politiques.

Audrey Pulvar : politique et journaliste

La femme aux multiples casquettes a expliqué s’être rapprochée de la commission déontologique de la ville de Paris avant d’accepter la proposition. Audrey Pulvar affirme également que « ce n’est pas pour l’argent » et promet en parallèle qu’elle n’interrogera pas de personnalité politique dans son émission. Et pour cause, le monde politique et médiatique ne fait pas toujours bon ménage. Par exemple, au début des années 2010, Audrey Pulvar a dû se mettre en retrait à cause de sa relation avec Arnaud Montebourg. Ou encore en 2017, où elle a été suspendue de CNews pour avoir signé une pétition contre Marine Le Pen.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet