Audrey Pulvar : ce qu’elle a très « mal vécu » lors de sa relation avec Arnaud Montebourg

En 2010, Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg révélaient au grand jour leur histoire d’amour. Mais cette relation a parfois été douloureuse pour la journaliste. Elle se confie sur ce qu’elle a mal vécu lorsqu’elle était en couple avec l’ancien ministre.

Audrey Pulvar

Arnaud Montebourg

C’est une relation qui lui a coûté très cher. En 2010, Audrey Pulvar était en couple avec Arnaud Montebourg. Sauf que l’élection régionale à laquelle le socialiste était candidat a valu à sa compagne d’être écartée de l’antenne d’i-Télé (ex-CNews), afin d’éviter tout soupçon de conflit d’intérêts. Une histoire d’amour qui a mis des bâtons dans les roues de la journaliste, qui était pourtant très attachée à sa carrière. « J’ai fait ce métier pendant vingt-cinq ans avec sincérité, même quand j’étais dans des situations complexes pour cause de relation amoureuse inappropriée », s’amuse-t-elle, avec tout de même une pointe d’amertume, dans les colonnes de Libération ce mardi 1er septembre. Et d’expliquer : « Je me suis toujours demandé comment je traiterais l’actualité si je n’étais pas la compagne de ».

Un coup qu’elle n’a pas digéré

Pourtant, les anciens tourtereaux avaient mis un point d’honneur à éviter de mélanger leur travail respectif à leur idylle. Ainsi, Arnaud Montebourg ne lui disait « rien qu’il n’aurait dit à d’autres journalistes ». Cela n’aura pas été suffisant. Audrey Pulvar en pâtit. C’est le début de la fin. « Je l’ai mal vécu. On m’a virée de façon préventive, dans le cas où je serais contaminée par les idées de mon compagnon tout en reconnaissant que je ne l’étais pas », s’insurge-t-elle. Et de déplorer : « J’avais un peu l’impression de ramer à contre-courant ». La distance entre les médias et Audrey Pulvar s’intensifie de plus en plus. Et ce, même après la séparation du couple en 2012. Celle qui est désormais adjointe d’Anne Hidalgo ne reconnaît plus la télévision qu’elle aimait. Les débats à tout va, dans leur forme actuelle, ne sont pas à son goût. « ‘Faire de la bonne télé’, c’était devenu mettre deux personnes qui pensent radicalement différemment face à face ». Trop pour Audrey Pulvar qui a mis un terme à cette carrière… pour se lancer en politique donc.

Source: Lire L’Article Complet