Aurore Bergé prête à en découdre : “On s’attend à une véritable épreuve physique”

L’Hémicycle pourrait bien se transformer en ring de boxe dès cette semaine : des textes importants vont être examinés à partir de ce lundi, et la majorité est remontée à bloc. Pas question de se laisser marcher sur les pieds, comme le confie Aurore Bergé au Parisien ce 3 octobre 2022.

Les éléments de langage sont sportifs. Dès ce lundi, les députés de l’Assemblée nationale vont avoir du pain sur la planche dans l’Hémicycle. L’examen des textes budgétaires et le projet de loi sur les énergies renouvelables, entre autres, devraient leur prendre tout leur temps, et leur énergie. Comme le prévoit Le Parisien dans son édition du 3 octobre 2022, les journées vont être longues et harassantes pour les députés de la majorité au Palais Bourbon qui ont déjà prévu de stocker de la vitamine C sous leurs pupitres. « On s’attend à une véritable épreuve physique » assène Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance.

Dans une Assemblée nationale très éclectique, avec des groupes d’opposition assez nombreux, la voix du président de la République et sa majorité vont avoir du mal à se faire entendre. Cet été, avant les vacances, un certain brouhaha avait envahi les bancs de l’Hémicycle : face à une coalition de gauche (NUPES) et des groupes extrémistes, difficile pour les macronistes de s’imposer. Une erreur que ne va pas commettre le groupe Renaissance en cette nouvelle session : le mot d’ordre, c’est le combat. « On sort des tranchées et on va au combat ! » avait martelé Bruno Le Maire à ses troupes la semaine dernière en réunion. Aurore Bergé a tout prévu : selon Le Parisien, celle-ci a donné pour consigne à ses députés de ne jamais quitter leur siège en séance, même pour aller aux toilettes !

⋙ PHOTOS – L’élection de Yaël Braun-Pivet, la punchline de Rachel Kéké… ces moments qui sont entrés dans l’histoire de l’Assemblée nationale

Aurore Bergé, dernière ligne droite avant le congé maternité

Un marathon pour Aurore Bergé, qui, enceinte, s’apprête à bientôt quitter provisoirement son poste pour un congé maternité. L’alliée d’Emmanuel Macron est enceinte de bientôt huit mois. Elle avait confié à notre magazine, dans son édition du 22 septembre dernier, vouloir prendre du temps pour elle, et ne pas précipiter son retour : « Chacune fait comme elle le peut ou le veut. » « Ce n’est pas un événement anodin dans une vie et je ne mettrai pas en danger la santé de mon bébé ou la mienne« , a-t-elle poursuivi, précisant qu’elle a « envie de profiter de ce moment et de revenir rapidement à l’Assemblée » avait-elle confié à Gala. La présidente du groupe Renaissance est en tout cas prête à mettre ses dernières forces dans les discussions à venir.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Aurore Bergé

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet