« Beaucoup de gens manipulent notre histoire » : Emmanuel Macron épingle encore Éric Zemmour

Vendredi 8 octobre dans la soirée, Emmanuel Macron n’a pas hésité à tacler Eric Zemmour au sommet Afrique-France. En pleine discussion avec des jeunes Africains, le chef de l’État s’est laissé emporter au sujet de la démocratie comme le rapporte Le Parisien. Et la petite réflexion visée contre le polémiste ne s’est pas fait attendre.

Les critiques fusent dans tous les sens et ouvertement désormais. Après l’avoir ignoré, Emmanuel Macron n’hésite plus à cibler Eric Zemmour publiquement. Même si rien n’est encore sûr, le chef de l’Etat et les ministres n’excluent pas de se retrouver face à lui au second tour des présidentielles. Présent au sommet Afrique-France vendredi 8 octobre, le Président en a profité pour de nouveau épingler celui classé à l’extrême droite de l’échiquier politique français comme le souligne Le Parisien.

En pleine discussion avec une dizaine de jeunes Africains, Emmanuel Macron s’est emporté dans une tirade sur la démocratie. « Il y a toujours des gens pour expliquer que la haine de l’autre, c’est plus fort » a-t-il fini par conclure. Difficile de ne pas penser à Eric Zemmour pendant son discours. Le Président de la république ne s’est pas arrêté là. Il a également ajouté qu’ « aujourd’hui, il y a beaucoup de gens qui manipulent notre histoire. » Deux allusions au chroniqueur d’extrême droite pendant un événement, Emmanuel Macron n’a pas dit son dernier mot. Les attaques visées entre les deux personnalités ne font que commencer donc.

Emmanuel Macron veut dissoudre la France dans l’Afrique.
Que Ouagadougou reste Ouagadougou et que Montpellier reste Montpellier ! https://t.co/MBprsDLLiv

Ce qu’Emmanuel Macron pense vraiment d’Éric Zemmour

En 2019, Emmanuel Macron a accordé une interview à Valeurs Actuelles sur les thématiques de l’islam et l’immigration. Cet entretien a été censuré par l’Élysée comme le rapporte Le Point. Le média a donc dévoilé l’extrait manquant ce jeudi 7 octobre. « Le discours de Zemmour ne sert à rien là-dessus [sur l’islam, nrdl] », a expliqué le président de la République à nos confrères. « Enfin, il a sa clientèle, il a son truc, je respecte. Et c’est un type que j’aime bien à titre personnel, il est intelligent et tout, mais politiquement, c’est mortifère« , a-t-il conclu. À cette époque, Eric Zemmour n’était pas encore considéré comme un potentiel rival dans la course à l’Elysée. Peut-être qu’aujourd’hui, Emmanuel Macron a un autre avis sur le polémiste.

Crédits photos : Eliot Blondet / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet