Benjamin Castaldi : ses rares confidences sur le bébé de Simone Signoret mort dans d'atroces conditions

Dans le magazine Ici Paris, paru le 10 février 2021, Benjamin Castaldi est revenu sur un bouleversant secret de famille révélé dans son livre Je vous ai tant aimés. Le petit-fils de Simone Signoret a révélé que sa grand-mère avait perdu un enfant dans d’atroces conditions…

  • Benjamin Castaldi

“Ma grand-mère était très impressionnante, elle avait une vraie prestance”, a confié Benjamin Castaldi. Dans son édition du 10 février 2021, Ici Paris a recueilli les confidences du petit-fils d’une figure emblématique de la littérature et du cinéma français, Simone Signoret. En effet, celui qui redécouvre les joies de la paternité depuis quelques mois s’est plongé dans les secrets de son enfance. Si sa relation fusionnelle avec son père, Jean-Pierre Castaldi, n’est un secret pour personne, le chroniqueur de Touche pas à mon poste ne s’était jamais autant livré sur sa grand-mère et celui qui a fait chavirer son cœur, Yves Montand. Dans son livre Je vous ai tant aimés : Montant et Signoret, un couple dans l’Histoire, à paraître aux éditions Le Rocher le 15 février 2021, Benjamin Castaldi révèle que sa grand-mère a mis au monde, quelques mois avant la naissance de sa maman, un enfant qui est mort dans d’atroces conditions…

“Cet enfant est mort de froid quelques temps après sa naissance…”

Avant de mettre au monde la mère de Benjamin Castaldi, Catherine Allégret, le 16 avril 1946, Simone Signoret est tombée enceinte de celui pour qui elle aurait pu donner sa vie, Yves Montand. Quelques mois plus tard, l’écrivaine donne naissance à un petit garçon. Comme l’explique le chroniqueur de C8, l’heureux évènement s’est transformé en véritable tragédie : “Cet enfant est mort de froid quelques temps après sa naissance. Quand c’est arrivé, une bonne sœur a fait irruption dans la chambre de ma grand-mère pour lui dire : ‘Ne vous inquiétez pas, on a eu le temps de le baptiser’“, explique-t-il. Cependant, cette annonce va provoquer la colère noire de Simone Signoret : “Une phrase qu’elle n’a pas supportée. Son coté anticlérical vient de là”.

C’est la troisième fois que Benjamin Castaldi écrit un livre au sujet de sa grand-mère. En 2004, il publie Maintenant, il faudra tout se dire, dans lequel il évoque la relation de sa mère avec l’écrivaine, et six ans plus tard, Dans les yeux de Simone. Cependant, cet ouvrage, prévu pour le 15 février 2021, semble marquer un virage pour l’animateur. Comme il l’explique à Ici Paris, son rapport à la famille s’est complètement métamorphosé : “Tout a changé. J’ai arrêté de courir après tout. Le temps m’a souvent brûlé les ailes. (…) Il était temps que je me pose. J’aimerais que mes enfants lisent ce livre et qu’ils transmettent ce bel héritage familial à leurs enfants.” Un bel hommage à celle qu’il qualifie de “femme puissante et sublime”…

Source: Lire L’Article Complet