Bernadette Chirac humiliée le jour de Noël, son mari n’a pas hésité à la quitter pour rejoindre sa maîtresse !

Même marié, Jacques Chirac a toujours eu un franc succès avec la gent féminine. En 1975, il n’a pas hésité à rejoindre sa maîtresse Jacqueline Chabridon pour célébrer Noël… Au grand dam de son épouse Bernadette Chirac.

En 2019, Jacques Chirac a rendu son dernier souffle à l’âge de 86 ans. Bien des années après sa disparition, les anecdotes le concernant ne manquent pas. De son vivant, l’ex-chef d’État a conquis les foules avec sa forte personnalité. Bon vivant, l’ancien locataire de l’Élysée était aussi très séducteur. Malgré tout dans les bons comme les mauvais moments, son épouse Bernadette Chirac lui a toujours témoigné un soutien sans faille. Mais en 1975, l’ex-présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France – a vu rouge.

En effet, son mari alors premier ministre à l’époque n’a pas hésité à rejoindre sa maîtresse pour célébrer Noël à ses côtés. Sans fard, Jacques Chirac s’est envolé pour la Guyane et la Guadeloupe assurant que ses déplacements étaient avant tout professionnels. “Autour de Jacques Chirac, il y avait beaucoup de journalistes, et tous les journalistes protégeaient Jacques Chirac par rapport à la liaison qu’il était supposé avoir avec une des journalistes qui étaient là », a analysé Jacques Toubon, un ex-conseiller du politicien pour France 2 en 2019.

De son côté, Bernadette Chirac a tenté de faire bonne figure. Elle a d’ailleurs passé les fêtes seule avec leurs deux enfants. Sa rivale n’est autre que la journaliste Jacqueline Chabridon. Sa liaison avec Jacques Chirac a débuté au début des années 70. Amenée à réaliser son portrait pour Le Figaro, la jeune femme est très vite tombée sous son charme. “Tout commence alors que Jacques Chirac s’arrête dans un restaurant pour déguster sa traditionnelle tête de veau, et qu’il la met au défi d’avaler comme lui une tête de veau, ce qu’elle s’empresse de faire”, a analysé Laureline Dupont, autrice de « Jacques et Jacqueline », pour le reportage « Bernadette et Jacques, les inséparables », dévoilé sur BFMTV en 2019.

Étant fou amoureux de la journaliste, Jacques Chirac a toujours sorti l’artillerie lourde pour la combler à tous les niveaux… Délaissant ainsi sa femme Bernadette. « Il était capable de lui écrire des poèmes enflammés, de faire ouvrir la boutique Pierre Cardin pour lui offrir un pull quand elle avait froid un soir. Des élans du cœur qu’il n’avait plus pour son épouse », a précisé Erwan L’Éléouet, auteur de « Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête », pour BFMTV.

Pour autant, Jacques Chirac n’a jamais voulu divorcer… Au grand dam de sa maîtresse. Leur idylle a toutefois duré deux ans. Désemparée, Jacqueline Chabridon a même tenté d’en finir après leur rupture…

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet