Bernard Tapie : son agression était un « signe »

Dans un entretien accordé au Point ce mercredi 21 avril, Bernard Tapie est revenu sur le cambriolage et les violences dont il a été victime avec sa femme au début du mois d’avril. L’homme d’affaires veut croire que les circonstances de l’agression ne sont pas le fruit du hasard.

A propos de


  1. Bernard Tapie


  2. Dominique Tapie

Dans la nuit du 3 au 4 avril, Bernard Tapie et sa femme, Dominique Tapie, ont vécu l’horreur. Lors d’un cambriolage dans leur résidence secondaire de Seine-et-Marne, le couple a été ligoté et frappé. Bernard Tapie explique à nos confrères du Point : « Mon fils Laurent, sa femme et leurs deux gamins devaient venir dormir chez nous cette nuit-là. Le programme a changé. » Face à une telle coïncidence, il a réuni sa famille le lundi de Pâques, juste après les faits. « Je leur ai dit : “Tout cela est arrivé un week-end pascal. C’est un signe. Ce sont les clous de ma croix. Et je veux croire que, le 10 mai, ce sera ma résurrection !” », lance Bernard Tapie, en faisant référence à la date de reprise de son procès en appel dans le cadre de l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais. Accusé d’escroquerie et de détournement de fonds publics, il risque cinq ans de prison ferme.

Si elles ont réussi à s’en sortir en donnant l’alerte à une voisine, les victimes s’en tirent avec des séquelles bien réelles, explique Bernard Tapie. L’ancien député français, qui souffre d’un double cancer, raconte que son épouse est celle qui a le plus souffert ce soir-là. « Elle a été traînée par les cheveux de pièce en pièce, car les cambrioleurs voulaient qu’elle leur dise où était le coffre […] et l’argent liquide », se souvient-il.

Pascal Praud dévoile des photos des blessures de Bernard et Dominique Tapie : "Les visages abîmés témoignent de la brutalité de ces agresseurs" #HDPros pic.twitter.com/QdImIX8gLD

“Je le vis très mal”

Dominique Tapie, dont le visage tuméfié a été révélé comme celui de son époux par Pascal Praud sur CNews, a été rouée de coups « pendant près d’une demi-heure ». Un moment traumatisant qui l’empêche aujourd’hui de trouver le sommeil. « Elle va être obligée d’avoir recours à des traitements psychologiques. Et ça, je le vis très mal », ajoute l’homme d’affaires.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet