Boris Johnson dans la tourmente : son père accusé d’agressions sexuelles

Selon les informations de la BBC deux femmes accusent Stanley Johnson, père de Boris Johnson d’attouchements sexuelles. Une polémique dont le Premier ministre se serait bien passée.

L’ambiance est tendue chez les Johnson. Il y a près de vingt-quatre heures, deux femmes ont témoigné du comportement déplacé de Stanley Johnson, qu’elles accusent de les avoir touchées de manière inappropriée. C’est au cours d’une interview accordée à Sky News que la députée conservatrice Caroline Nokes est revenue sur les faits. Dans son récit, elle affirme que lors de la conférence du parti conservateur en 2003, le père de Boris Johnson l’a giflé « sur les fesses aussi fort qu’il le pouvait ».

Contacté par la BBC, l’ancien député européen a assuré qu’il n’avait « aucun souvenir » de Caroline Nokes. « Je pense que n’importe qui serait choqué d’avoir quelqu’un qui lui donne une tape sur les fesses, et c’est la réalité », a-t-elle regretté auprès de la BCC avant d’appeler Stanley Johnson à assumer ses responsabilités et à s’excuser. Le Premier ministre, également accusé dans une affaire similaire, n’a quant à lui pas réagit de vive voix. Un porte-parole de Downing Street a simplement annoncé qu’il ne ferait pas de déclaration car il s’agit là d’une « personne privée » : « Toute personne qui commet un acte criminel, nous ne le cautionnerions pas, mais je ne me laisse pas entraîner dans des allégations contre un individu. »

Stanley Johnson also groped me at a party at Conservative conference in 2019.

I am grateful to Caroline Nokes for calling out something that none of us should have to put up with, not least from the Prime Minister's father. https://t.co/Uf6lEdatux

Stanley Johnson accusé des mêmes faits dans un second témoignage

Néanmoins, Caroline Nokes n’est pas la seule à faire état du comportement déplacé de Stanley Johnson. Peu après, la correspondante politique Ailbhe Rea a raconté une histoire similaire. Sur son compte Twitter, la journaliste a témoigné par ces mots : « Stanley Johnson m’a également tripotée lors d’une fête à la conférence conservatrice en 2019. Je suis reconnaissante à Caroline Nokes d’avoir dénoncé quelque chose qu’aucun d’entre nous ne devrait avoir à supporter, notamment de la part du père du Premier ministre.«  La réaction de Boris Johnson, qui fait déjà face à de nombreux scandales, ne devrait alors plus se faire attendre. Affaire à suivre.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet