Brigitte Macron : ces étonnants surnoms qu’elle donne à ses conseillers

Dans son livre Tant qu’on est tous les deux, publié le 25 août dernier, une amie de Brigitte Macron révèle les surnoms plutôt drôles qu’elle donne à ses deux fidèles conseillers.

Le 25 août dernier, l’écrivaine Gaël Tchakaloff a publié un livre intitulé Tant qu’on est tous les deux. Dans ce dernier, elle donne des détails sur l’histoire d’amour qui lie Brigitte et Emmanuel Macron. Au fil des pages, celle qui est amie avec le couple présidentiel a fait des confidences sur les deux “guetteurs” qui veillent sur le Palais de l’Élysée. La Première dame avait pour habitude de leur donner de drôles de surnoms, à savoir “Tic et Tac, les deux écureuils”.

Appréciant ses deux conseillers, l’épouse du président de la République a ensuite décidé de les appeler “les meufs”, qui n’est autre qu’un acronyme inventé de toutes pièces et signifiant “Mecs Extrêmement Utiles aux Femmes”. Dans la vraie vie, ils s’appellent Pierre-Olivier et Tristan et ont la trentaine. Gaël Tchakaloff explique que ces derniers “bâillonnent parfois” Brigitte Macron “plus qu’[elle] ne le voudrai[t]”. Malgré tout, le trio est complice et comme le note l’écrivaine et ancienne journaliste, “ils restent cependant [s]es meilleures copines contre l’isolement et l’adversité du Château”. Il faut dire que les deux “guetteurs” ont vu leur présence accroître durant le mandat d’Emmanuel Macron. De ce fait, “il est assez rare de voir [la Première dame] seule”.

Des conseillers protecteurs

“Les meufs assurent ton cordon sanitaire avec ta bénédiction, sans que l’on sache si tu as vraiment le choix”, a développé Gaël Tchakaloff, dans son ouvrage. Pierre-Olivier, appréciant visiblement Brigitte Macron, la salue chaque fois en l’appelant “princesse”. Par le passé, il a été le chef de cabinet du président pendant sa campagne, mais aussi travaillé auprès de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris, tout comme Tristan. Ce dernier semble d’ailleurs protecteur avec la Première dame. “Il peut se fâcher tout rouge sur une maladresse à ton endroit, j’en ai déjà fait les frais”, a expliqué l’écrivaine, en s’adressant dans son livre directement à l’épouse d’Emmanuel Macron.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet