Brigitte Macron en danger ? “Elle est autant une cible” que son mari

Le dimanche 24 avril dernier, Emmanuel Macron a été élu pour un second mandat à la tête de l’État. D’après les informations du Point, ce jeudi 28 avril, la sécurité du président, mais également celle de Brigitte Macron, seraient au cœur des discussions de l’entourage du couple.

Emmanuel Macron élu pour un second mandat à la tête de l’État, Brigitte Macron reste en conséquence Première dame. La First lady, soutien indéfectible de son époux pendant ses cinq années à l’Élysée, avait redouté la violence de la campagne. C’est désormais la violence de ce nouveau quinquennat que l’entourage politique du couple semble craindre. Selon les informations du Point, la sécurité de l’épouse du chef de l’État est à considérer autant que celle du président. Prenant exemple sur l’impressionnante équipe de protection de Brigitte Macron lors du meeting d’Emmanuel Macron début avril à la Défense Arena (Paris), un proche du couple a déclaré à nos confrères : “C’était le branle-bas de combat chez les gardes du corps. Elle est autant une cible que lui.

Au commencement de ce nouveau quinquennat, fait de nombreuses incertitudes à l’image du visage du prochain Premier ministre, l’entourage du couple présidentiel s’inquiète : “Il y a une haine irrationnelle contre lui, a glissé à l’hebdomadaire un proche des époux Macron. Je crains un quinquennat très brutal, la France est divisée.” Brigitte Macron, préoccupée à l’idée d’emménager au palais de l’Élysée cinq ans auparavant, n’aurait absolument pas hésité à accompagner son époux pour un second mandat. En juin 2017, comme le rapporte Le Point, un passant avait abordé la toute récente First lady : “Soyez prudente ! Il y a une malédiction à l’Elysée, vous savez. Les premières dames disparaissent quelques mois après.” Et Brigitte Macron de répondre : “Oh là là ! On va conjurer ! On va conjurer !

“Il y a cinq ans, l’ambiance était légère, là c’est chaud

Qualifiée de “discrète” pendant la campagne de son époux par nos confrères, Brigitte Macron serait beaucoup moins apparue que pendant la campagne de 2017. “Il y a cinq ans, l’ambiance était légère, là c’est chaud”, aurait lancé un proche du couple. Tout comme un très proche conseiller, l’épouse d’Emmanuel Macron préférerait lui “murmurer à l’oreille” seulement “en coulisses”. “Ce n’est pas moi qui suis élue, ce n’est pas ma place, j’ai peur de lui faire du tort”, aurait confié la mère de Tiphaine Auzière à plusieurs reprises.

Article écrit en collaboration avec 6Médias

Crédits photos : Eric Tschaen / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet