Brigitte Macron : son gendre présente ses excuses après ses propos sur Éric Zemmour

Le beau-fils de Brigitte Macron, Antoine Choteau, a publié un message d’excuses après avoir publiquement souhaité la mort d’Éric Zemmour sur Twitter, dimanche 12 décembre 2021. Décidément, le candidat à l’Élysée ne cesse de susciter la polémique.

  • Eric Zemmour

Le message du gendre de Brigitte Macron n’est pas passé inaperçu. Quelques jours après l’officialisation de la candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle de 2022, Antoine Choteau, qui n’est autre que le compagnon de Tiphaine Auzière, a publiquement souhaité la mort du polémiste sur les réseaux sociaux. En effet, dimanche 12 décembre 2021, le gastro-entérologue a réagi à une publication du candidat à l’Élysée, dans laquelle ce dernier indiquait qu’il se trouvait à bord d’un avion pour l’Arménie, avec Philippe de Villiers. « Reste plus qu’à espérer un crash… », a écrit Antoine Choteau. Un tweet qui a déclenché une vive polémique. L’auteur a alors désactivé son compte Twitter.

De retour sur la Toile, Antoine Choteau a finalement décidé de faire son mea culpa. Dimanche 12 décembre 2021, le beau-fils de Brigitte Macron s’est de nouveau emparé de son compte Twitter pour présenter ses excuses : « Comme le veut la formule consacrée ici mes tweets n’engagent que moi. Pour autant mon humour était déplacé, j’en suis désolé. Je ne souhaite évidemment la mort de personne », a-t-il publié. Néanmoins, à en croire les commentaires des internautes, ce message n’a pas suffi à apaiser les tensions. Éric Zemmour est, quant à lui, resté silencieux.

Antoine Choteau n’en est pas à sa première polémique

Ce n’est pas la première fois qu’Antoine Choteau est dans la tourmente. Le 18 juin 2020, il s’était attiré les foudres de Daniel Fasquelle, maire du Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais). En effet, l’homme politique avait partagé la capture d’écran d’un commentaire Facebook écrit par un certain Tonio Chotal : « Des pigeons… et un connard… » L’édile avait alors pointé du doigt Antoine Choteau, l’accusant de l’avoir insulté : « Le gendre du président de la République m’insulte sur les réseaux sociaux (‘connard’). Pas très élégant. En espérant que la République en Marche se ressaisisse dans le cadre des municipales du Touquet, afin que l’on ait un débat digne de notre station. » Le compagnon de Tiphaine Auzière avait finalement reconnu les faits.

Comme le veut la formule consacrée ici mes tweets n engagent que moi.
Pour autant mon humour était déplacé, j en suis désolé.
Je ne souhaite évidemment la mort de personne.

Source: Lire L’Article Complet