« Ça vous gêne ? » : tensions entre Marlène Schiappa et Jean-Michel Aphatie

Invitée sur LCI ce mercredi 17 février, Marlène Schiappa s’est agacée face à Jean-Michel Aphatie, qui l’a interrompue à plusieurs reprises lorsqu’elle tentait d’expliquer le projet du vote par anticipation pour la présidentielle de 2022. Une conversation particulièrement tendue.

A propos de

  1. Marlène Schiappa

  2. Jean-Michel Aphatie

La tension était palpable ce mercredi 17 février sur LC1, alors que Jean-Michel Aphatie recevait Marlène Schiappa. Interrogée sur le vote par anticipation dans certains bureaux, via une machine à voter, pour la présidentielle de 2022, la ministre chargée de la Citoyenneté s’est agacée face à Jean-Michel Aphatie, qui ne la laissait pas terminer ses explications. “Je vous parle des votes par anticipation, sinon on va perdre du temps. Qu’est-ce que c’est le vote par anticipation ? Parlons du vote par anticipation, s’il vous plait, parce que sinon on ne va pas s’en sortir (…) Ça vous gêne ? Le vote par anticipation vous gêne ?“, lui a lancé Jean-Michel Aphatie.

Cette dernière réflexion a fait réagir la ministre, qui ne s’est pas laissée marcher sur les pieds. “J’essaie juste de finir une phrase. Si à chaque fois que j’essaie de répondre à votre question vous m’interrompez ça va être compliqué (…) Faites un micro-trottoir, je ne suis pas certaine que tout le monde comprenne de quoi on parle, c’est pour ça que j’essaie de poser le contexte“, a-t-elle tranché.

▶ Vote par anticipation pour la #présidentielle2022.

🗣 @MarleneSchiappa "comprend" l'effet de surprise : "Le débat viendra au Sénat demain. Cet amendement propose des 'machines à voter' jusqu'à une semaine avant" le scrutin cc @JulARNAUDmedia.
📺 L'Interview de @jmaphatie. pic.twitter.com/DXQ1dW8ZID

Sauvée par le calendrier comme on l’est par le gong“, a également déclaré Jean-Michel Aphathie, qui évoquait la proportionnelle aux législatives. “Moi je ne suis sauvée par rien du tout, je ne suis pas parlementaire“, a répliqué Marlène Schiappa.

▶ Pour ou contre la #proportionnelle aux législatives ?

🗣 @MarleneSchiappa : "Je ne suis pas sûre que ce soit la 'top priorité' du jour mais de façon empirique, oui, j'y suis favorable. C'est une avancée dans la démocratie".
📺 L'Interview de @jmaphatie sur #La26. pic.twitter.com/TqwQlKjsjF

Ce n’est pas la première fois que Marlène Schiappa n’hésite pas à faire entendre ses arguments après avoir été bousculée sur un plateau ou à l’Assemblée nationale. Il y a quelques jours, la compagne de Cédric Bruguière avait haussé le ton face à Alexis Corbière, qui avait évoqué l’Institut de recherche et d’étude de “La Libre pensée“, dont Jean-Marc Schiappa, le père de la femme politique, est président.

Crédits photos : Capture d’écran LCI

Autour de

Source: Lire L’Article Complet