Carla Bruni : les secrets de sa garde-robe de Première dame

Dans une enquête, le Figaro s’est penché sur les secrets des garde-robes des Premières dames lorsqu’elles étaient à l’Élysée. On y apprend notamment davantage sur l’organisation de Carla Bruni.

A propos de


  1. Carla Bruni-Sarkozy

C’est un sujet qui cristallise l’attention. La garde-robe des Premières dames de la Vème République a toujours suscité l’intérêt de certains observateurs avisés, qui n’hésitent pas à scruter en détails les tenues portées par chacune d’entre elles lors de leurs sorties officielles. Lorsqu’elles étaient à l’Élysée, toutes avaient leurs petits secrets pour laisser finalement apparaître publiquement un look conforme à leurs goûts respectifs. Dans une enquête intitulée Premières dames : y a-t-il un styliste à l’Élysée ?, le Figaro s’est penché notamment sur les coulisses des choix vestimentaires de Carla Bruni entre 2007 et 2012.

La mode est un milieu que connaît bien la compagne de Nicolas Sarkozy, de par son passé professionnel dans le mannequinat. Mais, dès son arrivée à l’Élysée, Carla Bruni a fait confiance à Véronique Rampazzo, son agent et collaboratrice historique, devenue sa conseillère, en lui confiant les clés de son agenda et de sa garde-robe. L’ex-Première dame a ainsi profité pendant cinq ans d’une pièce destinée à abriter uniquement ses différentes tenues et accessoires, comme l’a indiqué Véronique Rampazzo à nos confrères du Figaro : Dans l’aile Madame de l’Élysée, nous avions aménagé le salon Paulin en dressing et pièce d’essayage pour Carla.”

“Le shopping ne l’intéresse pas”

En se projetant sur les deux prochains mois, le binôme avait fait le choix de commander et recevoir des vêtements, rangés par la suite sur des portants, en attendant d’être portés par Carla Bruni lors d’événements inscrits à son agenda. Si l’épouse de Nicolas Sarkozy connaît tous les designers de Paris, ce n’est pas pour autant que son dressing personnel débordait de pièces en tout genre. Elle porte toujours les mêmes jeans et tee-shirts, le shopping ne l’intéresse pas”, a confié sa collaboratrice historique au Figaro, avant de livrer plus de détails sur leur organisation semblable à “un shooting photo” : On choisissait ensemble les tenues pour les différentes obligations et voyages à venir. À l’époque, Carla Bruni appréciait notamment les créations signées Dior – John Galliano, mais aussi Chanel, Jean Paul Gaultier, Hermès.

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet