Carole Gaessler : son enfance modeste, son vaccin contre la grosse tête

Ce mercredi 12 janvier, Carole Gaessler présente un nouveau numéro de son émission Des racines et des ailes sur France 3. Discrète sur sa vie privée, la journaliste de 53 ans a concédé quelques confidences sur son père mécanicien en juin dernier, à l’occasion d’un podcast de France Télévisions.

France 3 diffuse ce mercredi 12 janvier, dès 21 heures, un nouveau numéro de son magazine Des racines et des ailes. Bien connue des téléspectateurs du service public, sa présentatrice Carole Gaessler incarne ce rendez-vous depuis 2014. La journaliste de 53 ans, également aux commandes du 19/20 de la Trois, est une personnalité familière du petit écran depuis plus de 20 ans. Ce qui ne l’empêche pas de préserver soigneusement sa vie privée. La native de Thionville (Moselle) s’est toutefois laissé aller à quelques confidences sur son enfance, pour les besoins du podcast Au comptoir de l’info de France Télévisions en juin 2021.

Mère de deux enfants, Carole Gaessler a grandi à Soetrich, un village en Moselle. L’animatrice est issue d’une famille modeste : sa mère est sténo-dactylo et son père mécano à EDF. Une enfance qu’elle garde en mémoire quand elle endosse son costume de présentatrice télé. « Je me rappelle de mon papa qui était mécanicien auto. Quand il mettait son bleu de travail et ses chaussures de sécurité, il partait au boulot », a-t-elle expliqué dans le podcast Au comptoir de l’info. Quand il rentrait du travail, son père devait se frotter les ongles car « il les avait tout noirs » à cause du cambouis. Mais une fois auprès des siens, « c’était un autre homme », avec ses propres passions. « C’est mon bleu d’une autre façon. J’essaie de dissocier mon image professionnelle de ma vie privée », a résumé la journaliste, bien décidée à faire la part des choses entre sa carrière et sa vie hors caméras.

« J’ai vraiment besoin de me rappeler d’où je viens »

Malgré sa notoriété, Carole Gaessler ne compte pas céder aux sirènes de la « starification ». Heureuse de sa vie « ordinaire », elle tient à garder les pieds sur terre. Pour éviter de prendre la grosse tête, sa famille joue un rôle primordial. « Elle nous aide à ne pas déraper quand on pourrait avoir un peu un melon », reconnait la principale intéressée, de toute façon peu intéressée par les soirées cocktails ou les mondanités. Plus que tout, Carole Gaessler garde un fort attachement à ses racines lorraines. « J’y reviens le plus souvent possible parce que j’ai vraiment besoin de me rappeler d’où je viens », avait-elle confié à nos confrères de L’Est Républicain en 2016, révélant avoir donné son nom à une école maternelle de Sœtrich.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet