Ce jour où Fabrice Luchini se confiait sur son expérience sexuelle avec un homme

Mardi 1er novembre 2021, Fabrice Luchini a célébré ses 70 ans. À l’occasion de son anniversaire, retour sur ses confidences osées sur sa première fois avec un homme, faites dans les colonnes de Têtu en janvier 2009.

  • Fabrice Luchini

Sur sa vie amoureuse, Fabrice Luchini n’en révèle que très peu. Sur sa vie sexuelle, celui qui a fêté ses 70 ans, le mardi 1er novembre 2021, se dévoile sans tabou. Fantasque et fantaisiste, le comédien français n’est jamais avare en révélations osées. Parmi ses déclarations inattendues, celles sur l’intimité qu’il a partagée avec un homme. À l’occasion d’une interview accordée au magazine Têtu en janvier 2009, il est revenu sur ce moment survenu après une période de doute sur ses préférences amoureuses.

« À une époque, j’allais mal et je me disais que j’étais peut-être un homo refoulé. J’ai essayé une fois avec un bonhomme, mais ce n’était pas ça. Ça m’a… troublé. Je n’ai pas été jusqu’à la sodom. J’adore dire ce mot : la ‘sodom’ », a-t-il déclaré avec dérision. À défaut d’avoir voulu renouveler l’expérience, l’acteur des films Un homme pressé et Le Mystère Henri Pick s’est réjoui d’avoir séduit un certain Frédéric Mitterrand. « Dans un documentaire qui m’est consacré, Frédéric Mitterrand dit qu’il m’aimait beaucoup, mais qu’il a tout de suite vu que j’étais ‘girl oriented’. Je n’en revenais pas qu’il dise un truc pareil », a-t-il lancé.

Fabrice Luchini « obsédé » par les femmes

Quant aux rumeurs sur son orientation sexuelle, il a déclaré à Télérama : « Pendant vingt ans, tout le monde a cru que j’étais homo : un acteur si maniéré. Mais j’étais obsédé par les femmes, client des prostituées dès l’âge de 15 ans. J’étais ce que Céline appellerait un ‘tracassé du périnée’, un chercheur. Parallèlement, mes amitiés étaient masculines, et souvent homosexuelles. Déjà à 14 ans, dans la coiffure j’étais entouré d’homos. Je suis comme un poisson dans l’eau avec l’homosexualité ».

L’acteur a poursuivi avec d’autres révélations sur ses expériences sexuelles dans les colonnes de Têtu. Se décrivant comme un « obsédé » et « affolé du sexe », il a avoué avoir fréquenté les « bordels » et de « pu*** ». Avant de déplorer certaines idées reçues : « Dans les partouzes, maintenant, on imagine Patrick Sébastien, mais pas des penseurs tels que Barthes ». Le tout, en soulignant qu’il apprécie et admire la liberté et l’ouverture d’esprit qui règnent dans les communautés homosexuelles : « Chez les hétéros, si tu dis à une nana : ‘Va dans la chambre, je m’en tape une autre et je viens te tirer après’, c’est tout de suite plus délicat ». Fabrice Luchini a ainsi fait part d’un regret : « Aujourd’hui les homosexuels veulent ressembler aux couples classiques avec papa, maman et le gosse. Mais moi, je ne viens pas de cette époque-là ».

Source: Lire L’Article Complet