Cécilia Attias : pourquoi elle a tant "culpabilisé” après son divorce d’avec Nicolas Sarkozy

Ajoutez cet article à vos favoris en cliquant sur ce bouton !

Cécilia Attias était l’invitée de France Inter jeudi 24 octobre 2019 pour évoquer la sortie du livre qu’elle a écrit avec son fils Louis Sarkozy, Une envie de désaccord(s). Elle a notamment avoué s’être longtemps sentie coupable des conséquences de son divorce avec l’ex-Président sur la vie de ses enfants.

Quatre mains, mais deux avis bien tranchés. Cécilia Attias et Louis Sarkozy se sont inspirés de leurs divergences d’opinions pour écrire un livre ensemble, entre mère et fils, publié aux éditions Plon : Une envie de désaccord(s). À tour de rôle, ils se livrent à des échanges épistolaires sur différents sujets de société : la jeunesse, les droits des femmes, la politique, la religion, la morale. “Un livre qui peut montrer qu’on peut avoir une génération d’écart, une relation mère-fils, père-fille ou ce que vous voulez, et avoir un vrai dialogue de fond”, a expliqué l’ex-Première dame au Point, en kiosque jeudi 24 octobre. Invité ce même jour à parler au micro de France Inter face à Léa Salamé, l’ex-Première dame, qui partage désormais la vie de l’homme d’affaire Richard Attias, a notamment raconté comment elle avait culpabilisé après son divorce d’avec Nicolas Sarkozy, à l’époque président de la République.

⋙ Louis Sarkozy milite pour la légalisation des drogues et reçoit les félicitations de sa mère, Cécilia Attias

Au moment du divorce de ses parents, Louis Sarkozy n’a que dix ans et doit quitter son pays et ses amis pour s’installer avec sa mère aux Etats-Unis. Cécilia Attias admet avoir “énormément” culpabilisé “jusqu’à il y a très peu de temps.” L’autrice poursuit :Pendant des années, je me suis demandée quelle vie j’offre à mes enfants. Les enfants ont un toit parental, un équilibre… Je me suis aperçue que tous nos déménagements les mettaient dans des situations qui étaient très inconfortables.” Louis Sarkozy, 22 ans, a depuis pris du recul sur cette situation particulière et a su s’adapter. “Maintenant il réussit à en parler et je suis contente […] et c’est vrai que cela m’a fait prendre conscience, avec le temps, que c’était peut-être un plus. Ils ont connu beaucoup de pays, beaucoup de gens, ils ont une ouverture d’esprit que peu d’enfants ont la chance d’avoir, ils parlent des langues… S’ils n’étaient pas mes enfants, j’aimerais qu’ils soient mes amis.”

Aujourd’hui, Cécilia Attias dirige la fondation Cécilia Attias pour les femmes à New York [qui finance des projets pour améliorer les conditions de vie des femmes dans les pays en voie de développement, ndlr.]. De son côté, Louis Sarkozy vient d’obtenir un diplôme de Philosophie et d’Histoire à l’université de New York et de lancer sa collection capsule de mocassins. De quoi faire la fierté de sa mère et de son père.

À lire aussi : Quand Nicolas Sarkozy, caché dans les toilettes, suppliait Cécilia Attias de revenir

Source: Lire L’Article Complet