“C’est criminel !” : Valérie Pécresse embarrassée par les propos de l’un de ses soutiens

Depuis le 9 janvier, une ancienne vidéo d’une députée LR fait polémique sur les réseaux sociaux puisque la femme politique, soutien de Valérie Pécresse, remet en question la réalité du changement climatique.

Anne-Laure Blin est députée Les Républicains depuis fin septembre 2020. La femme politique, âgée de 38 ans, est également co-présidente du comité de soutien de Valérie Pécresse dans le Maine-et-Loire. Depuis le 9 janvier, elle fait polémique sur les réseaux sociaux, depuis qu’une ancienne interview qu’elle a accordée à la chaîne LCP en mars dernier, a été mise en ligne. Face caméra dans l’émission Emois & moi, elle remet ouvertement en cause « les questions du réchauffement climatique » et parle même d’une « doxa populaire ».

« Je ne suis pas climatologue, je ne suis pas scientifique. Je souhaite, effectivement, avoir un certain nombre d’éléments qui prouvent cette question du réchauffement climatique », lance-t-elle alors que son interlocuteur rappelle qu’il y a « des études scientifiques, qui viennent apporter des preuves ». « Il y en a d’autres qui disent le contraire », réplique Anne-Laure Blin, en assurant que « la science n’est pas unanime » sur le sujet. Sur Twitter, dans l’espace commentaires, le docteur Valérie Masson-Delmotte, co-présidente de l’un des groupes de travail du GIEC (Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat), n’a pas pu s’empêcher de réagir. Le paléoclimatologue de 50 ans a d’abord épinglé la phrase « I am not a scientist », qui est un « argumentaire éculé des politiciens américains » et « recyclé » par la députée LR « pour nier la réalité du réchauffement, de l’influence humaine sur le climat, des risques, et donc la responsabilité à agir ».

"I am not a scientist", argumentaire éculé des politiciens américains, recyclé ici, pour nier la réalité du réchauffement, de l'influence humaine sur le climat, des risques, et donc la responsabilité à agir. Rien de neuf hélas.https://t.co/3lsJZOVSxJ

[email protected], députée LR et soutien de Valérie Pécresse, déclare tranquillement que la "science n'est pas unanime" sur la question du réchauffement climatique. Dire cela en 2022, c'est criminel ! #DontLookUp pic.twitter.com/4Cwmbmd2JQ

Découvrez l’évolution physique de Valérie Pécresse

Yannick Jadot, très remonté contre Anne-Laure Blin

« Rien de neuf, hélas », a-t-elle ajouté, en s’adressant ensuite directement à la femme politique : « Madame, je suis à votre disposition si vous souhaitez visiter un laboratoire de recherches en sciences du climat, ou bien si vous avez des questions sur les récents rapports du GIEC. » De son côté, Yannick Jadot, le candidat écologiste pour l’élection présidentielle de 2022, a attaqué Anne-Laure Blin : « Dire cela en 2022, c’est criminel. » Il en a également profité pour ajouter le hashtag « Don’t look up », se rapportant au film américain à succès disponible sur Netflix depuis le début du mois de décembre, évoquant notamment le déni des politiques face au discours scientifique. Lundi 10 janvier, nos confrères de Franceinfo ont contacté Othman Nasrou, le porte-parole de la candidate LR. « Je ne suis pas sûr que Valérie Pécresse ait vocation à commenter chaque déclaration d’un député LR », a-t-il affirmé, en rappelant que celle qui a récemment été éclaboussée par une polémique concernant Gims, « a fait reconnaître le changement climatique par l’Académie des sciences en 2010 » et qu’elle a « pris la position sur la neutralité carbone en 2050 », prouvant « sa préoccupation sur le sujet ».

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet