« C’est lui ou c’est moi » : Ari Boulogne au coeur d’une brouille entre Alain Delon et sa mère

L’épisode de l’émission Héritage, diffusé sur NRJ12 ce jeudi 4 novembre, était consacré à Alain Delon. Une occasion de revenir sur son enfance douloureuse.

“C’est lui ou c’est moi”, avait annoncé Alain Delon à sa mère, dans les années 1960, a révélé l’épisode d’Héritage sur NRJ12 ce jeudi 4 novembre. Une référence à son enfance douloureuse, liée entre autres au divorce de ses parents. « Quand Alain Delon a 4 ans, il est placé dans une famille d’accueil. C’est-à-dire qu’il est abandonné par sa mère”, a expliqué Ludovic Perrin, journaliste au Journal du Dimanche (JDD), interrogé dans le reportage.

Coup de théâtre pour l’interprète de Jean-Paul dans le film La Piscine. Dans les années 1960, son fils présumé, le photographe Ari Boulogne, fait irruption dans sa vie. A l’époque, l’enfant était âgé de 4 ans. Ce dernier avait été recueilli par la mère d’Alain Delon elle-même. Un acte que le comédien avait vécu comme une trahison, comme l’a démontré l’émission. Pour rappel, Ari Boulogne est le fruit d’une liaison du comédien avec la chanteuse allemande Nico.

17 ans de silence

“Alain Delon va couper les ponts avec sa mère durant de longues années”, affirme notre confrère du JDD. Pour l’acteur, les choses étaient claires : son fils, qu’il n’a toujours pas reconnu, a eu une enfance heureuse que lui-même n’a pas eu la chance d’avoir. Il a vécu la situation comme une injustice comme le démontre le reportage. La rupture avec sa mère, mais aussi avec Ari Boulogne, durera 17 ans.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet