« C’est un peu énervant » : Emmanuel Macron interpellé par un enfant sur le couvre-feu

Après trois semaines d’absence, les élèves de maternelle et de primaire ont retrouvé le chemin de l’école ce lundi 26 avril. Pour l’occasion, Emmanuel Macron s’est rendu dans un établissement scolaire de Melun (Seine-et-Marne). Durant cette visite, le chef de l’État a été interpellé par une fillette au sujet du couvre-feu.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

C’était un grand jour pour de nombreux enfants, mais aussi pour leurs parents. Après trois semaines de fermeture, les élèves de maternelle et de primaire ont pu retourner à l’école ce lundi 26 avril. Très attaché à cette réouverture, Emmanuel Macron s’est rendu à l’école Paul-Cézanne, située à Melun (Seine-et-Marne), pour prendre le pouls. Durant cette visite, le président de la République, qui était accompagné de Jean-Michel Blanquer, a répondu aux interrogations et remarques des élèves présents. Il a notamment été interpellé par une fillette au sujet du couvre-feu, comme l’ont relayé nos confrères de BFMTV. “Dans un autre échange qui n’a pas été filmé, une petite fille fait remarquer au président de la République que le couvre-feu à 19 heures, c’est ‘un peu énervant’, pour reprendre ses mots.”

Le chef de l’État a alors voulu se montrer rassurant en faisant une annonce qui devrait soulager bon nombre de Français : “Réponse d’Emmanuel Macron : ‘on va essayer de le décaler un peu, car 19 heures, c’est tôt'”, a admis le locataire de l’Élysée. Si le couvre-feu pourrait donc être décalé ces prochains jours, le président de la République ne devrait pas le supprimer de sitôt :Le principe du couvre-feu va se prolonger, car, comme le dit un proche du chef de l’État, le couvre-feu est un outil très efficace, dont on sait qu’il est important dans notre gamme d’outils pour lutter contre le Covid”, a précisé Philippe Corbé, le chef du service politique de BFMTV. Et d’ajouter : “Il y a une volonté très claire d’Emmanuel Macron de ne pas rouvrir pour refermer dans la foulée, c’est exactement ce qu’il souhaite éviter.”

"19h, c'est tôt": la petite phrase d'Emmanuel Macron à une élève concernant l'heure du couvre-feu pic.twitter.com/Yx6tc7On9G

Un “allègement” des règles sanitaires à venir

Face à des élèves de CM2 très curieux, et visiblement très concernés par la situation sanitaire, Emmanuel Macron a rappelé les bienfaits du vaccin pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 : “Comme on vaccine de plus en plus de gens, il (le covid, ndlr) va moins frapper les gens qui allaient à l’hôpital, et comme on le connaît mieux, on va aussi continuer à faire attention. Je pense qu’on va encore continuer à faire attention, pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, mais à chaque fois, on va un peu alléger les règles et vacciner de plus en plus de monde et c’est comme ça que l’on y arrivera”, a affirmé le chef de l’État ce lundi 26 avril.

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet