Chantal Ladesou malade du Covid-19 : l’humoriste donne des nouvelles de sa santé

Chantal Ladesou a contracté le Covid-19 et a été contrainte d’annuler une série de dates de tournée. Le 21 décembre 2021, Chantal Ladesou a publié une vidéo sur Twitter pour donner des nouvelles à ses fans.

Restez informée

Positive au Covid-19, Chantal Ladesou annonçait, le 15 décembre 2021, devoir reporter des représentations de Adieu, je reste !, d’Isabelle Mergault, pour pouvoir se rétablir. “Voilà mes dates de report qui devaient avoir lieu en décembre. Toutes ces dates ont été reportées afin que je puisse me reposer et vous retrouver en janvier en pleine forme, avait-elle alors tweeté. Merci d’en avoir pris note, et vive le théâtre”. Quinze jours plus tard, celle qui a l’habitude de partir en vacances avec ses cinq petits-enfants, a donné des nouvelles à ses followers au travers d’une deuxième vidéo Twitter. Au coucher du soleil, Chantal Ladesou marche jusqu’à la caméra d’un pas affirmé, qui en dit long sur son rétablissement. « Bonjour. Tout d’abord, merci pour tous les messages de sympathie que vous m’avez envoyés, je suis très touchée. Ça y est ! J’en suis sortie du Covid ! » Très impliquée dans le travail, Chantal Ladesou enchaîne : “C’est bientôt Noël !”

Un appel à la prudence

Sur ce, l’humoriste de 73 ans déclare avoir découvert (et adoré) un podcast qu’elle conseille aux familles. Bienveillante, Chantal Ladesou termine sa vidéo avec un doux : “Joyeux Noël, et bonne route ! Et soyez très prudents surtout. Je vous embrasse.” Un appel à la prudence sur la route qui intervient dans un contexte particulier. Le 6 décembre 2021, Chantal Ladesou déclarait dans Le Show De Luxe sur Voltage, que si elle avait “une baguette magique”, elle voudrait “faire revenir [son] fils”.

Chantal Ladesou a en effet perdu Alix, son fils aîné, en 1975. Il avait 21 ans, et a succombé à un accident de voiture. Une mort tragique sur laquelle Chantal Ladesou est revenue en 2014, pour Paris Match. “C’était atroce, avait-elle confié. Je revivais ce que j’avais déjà vécu à 15 ans, avec ma mère. Je n’arrêtais pas de pleurer. Je n’avais plus goût à rien et le travail m’a sauvée.” La Nordiste, qui ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de parler de Jean-Marie Bigard, peut se targuer d’avoir un beau palmarès, entre ses rôles au cinéma, à la télévision, au théâtre… Un travail qui l’a sauvée, et dont elle ne semble jamais vouloir se séparer.

Source: Lire L’Article Complet