Charles III : après Clarence House, nouvelle vague de licenciements prévue…

Seulement quelques jours après son couronnement, le roi Charles III s’est retrouvé au cœur d’une polémique à cause d’une énorme vague de licenciements. Et malheureusement, un nouveau dégraissage serait prévu.

« Éviter les dépenses inutiles », ce sont les mots prononcés par les proches de Charles III pour qualifier la politique du nouveau souverain. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la stratégie annoncée est plus que cohérente avec celle mise en place. La preuve ? Près d’une centaine d’employés de Clarence House sont menacés par un licenciement, a annoncé The Guardian, le mardi 13 septembre. Et si certains pensaient que le fils d’Elizabeth II allait s’arrêter là, ce n’est peut-être pas le cas. En effet, il semblerait que les employés de Buckingham Palace soient également concernés par cette politique d’économie. Dans un article publié par le Times, ce jeudi 15 septembre, un ancien assistant royal a affirmé que les collaborateurs du Palais savaient que leur statut pouvait changer après le décès de la reine. « Chaque maison [royale] a ses propres conseillers de haut niveau et ils deviennent superflus lorsque le souverain est parti« , a-t-il souligné.

Même si cette situation peut sembler précaire, pour les salariés, elle semble totalement logique. C’est notamment le cas de Grant Harrold, un ancien employé du nouveau monarque lorsqu’il était encore prince de Galles, qui avait détaillé les conditions de son contrat. « Quand je suis entré [dans la maison du prince], j’étais pleinement conscient que lorsque la reine mourrait, je serais licencié parce que mon patron ne serait plus le prince de Galles. » Même chose pour un utilisateur de Twitter, qui s’est présenté comme un agent travaillant au service de la famille royale et qui a publié une photo de son contrat de travail. On peut notamment y lire : « Tous les contrats prennent fin six mois après la disparition du souverain, à moins qu’ils ne soient renouvelés par son successeur. »

Charles III, un roi convaincant ?

Malgré les doutes de Lady Diana, Charles III semble avoir convaincu une certaine partie du peuple britannique. En effet, selon un sondage réalisé le lendemain de l’inhumation d’Elizabeth II et relayé par Le Figaro, le mari de Camilla Parker-Bowles aurait « gagné d’un coup 17 points [de popularité] auprès des jeunes« . Un chiffre qui vient faire contraste avec les 29% des 18-24 ans qui l’avait plébiscité lors d’une étude dévoilée en mai 2022 par YouGov. Désormais, la popularité du nouveau souverain aurait bondi de 70% après sa première prise de parole en tant que roi. C’est ce qu’on appelle des débuts réussis.

Article écrit avec la collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !


  • Charles d’Angleterre

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet