Charles III : son incroyable journée avec… Gilles Bouleau !

Sur le pont lors du décès de la reine Elizabeth II le 8 septembre, Gilles Bouleau a accepté de revenir, dans les pages du Figaro ce lundi 19 septembre, sur ses souvenirs d’ancien correspondant à Londres pour TF1.

Les téléspectateurs français sont habitués à le voir en plateau interviewer le président de la République. Pourtant, il fût un temps où Gilles Bouleau était spécialisé dans l’actualité britannique. À 60 ans, le journaliste possède une riche carrière, débutée sur Antenne 2 dans les années 1980. Bien avant d’être présentateur des JT de 20 heures de TF1, ce dernier a passé dix ans à l’étranger, en tant que correspondant pour la première chaîne, à Londres, puis à Washington. Des années grâce auxquelles il aura forgé une solide connaissance des pays anglo-saxons. En amont des funérailles d’Elizabeth II, qu’il a couvertes sur TF1 ce lundi 19 septembre, Gilles Bouleau a accepté de revenir sur cette période de sa vie pour nos confrères du Figaro.

Parmi ses souvenirs les plus marquants, Gilles Bouleau a évoqué une « journée à Strasbourg avec le prince Charles ». De quoi surprendre plus d’un téléspectateur. S’il n’était pas encore correspondant, la future star du 20 heures de la Une a retenu de nombreux détails de sa rencontre avec le fils aîné de la reine : « Vous apprenez mille choses sur l’étiquette, quand lui parler ou non », a-t-il expliqué au quotidien. Ces rudiments du protocole de la monarchie britannique l’ont d’ailleurs fasciné. Afin de les faire connaître au public français, le journaliste a pris part en 2002 à l’un des voyages officiels d’Elizabeth II, sur l’île de Skye, en Écosse. « Chaque Anglais a vu la reine deux fois dans sa vie. Pour ma part, je n’ai pas vu toutes ses tenues – elle avait 3000 robes ! – mais j’en ai vues quelques-unes », a-t-il glissé, rieur.

>> PHOTOS – Hommage à Elizabeth II : Charles III et ses fils unis dans la douleur

Gilles Bouleau : sa théorie sur le règne de Charles III

Au cours du même entretien, Gilles Bouleau a livré son regard sur les derniers événements qui ont bousculé la monarchie britannique. Convaincu que Charles III débute son règne sous de meilleures auspices qu’Elizabeth II (montée sur le trône à 25 ans), le collègue d’Anne-Claire Coudray a précisé : « Charles a eu le temps de se préparer, de théoriser ce que serait son règne […] Nous savons tout de lui ». Et de rappeler l’étreinte chaleureuse acceptée par le nouveau souverain lors de son bain de foule à l’entrée de Buckingham Palace, le 9 septembre. Un geste qu’il estime « révolutionnaire », « inimaginable pour la reine », témoin d’un abord différent de l’étiquette et de l’image de la Couronne, a encore souligné Gilles Bouleau. Le temps lui donnera raison, ou tort.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : CYRIL MOREAU / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !


  • Gilles Bouleau


  • Charles d’Angleterre

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet