Charlotte Gainsbourg cash : elle se souvient de ses « premières cuites »

Le premier film de Charlotte Gainsbourg, « Jane par Charlotte », réalisé en hommage à Jane Birkin, sort en salle ce mercredi 12 janvier. À cette occasion, la mère et la fille se sont confiées dans les colonnes de « Libération » ce 11 janvier.

Après des années à jouer la comédie, Charlotte Gainsbourg est passée derrière la caméra pour réaliser son premier film, Jane par Charlotte, en salle à partir de ce mercredi 12 janvier. En mettant en scène sa mère, Jane Birkin, l’actrice et chanteuse de 50 ans a voulu poser sur celle qui l’a élevée un autre regard que celui connu par le grand public. Actuellement en pleine promotion, les deux femmes ont accordé une interview à Libération ce mardi 11 janvier. Entre confidences et souvenirs de tournage, Charlotte Gainsbourg a notamment évoqué sa jeunesse, ses premiers films à 12 ans et… ses « premières cuites« .

Jane Birkin a commencé par expliquer à quel point un tournage peut être, pour un enfant, un lieu et un moment sérieux, bienveillants et sûrs, beaucoup moins dangereux que « les boîtes de nuit des grands« , a-t-elle précisé. Ce à quoi la femme d’Yvan Attal a rétorqué avec humour : « Mes premières cuites, je les ai quand même eues sur les tournages…« 

>> Découvrez : PHOTOS – Charlotte Gainsbourg, Lily-Rose Depp… Ces personnalités qui ont souffert de troubles alimentaires

Le tournage de « Jane par Charlotte » n’avait pas bien commencé

Dans ce film en partie autobiographique, intimiste et personnel, on perçoit une Jane Birkin sous un angle plus confidentiel. On découvre aussi une relation mère-fille assez pudique, parfois difficile, mais à l’amour indéfectible. Le tournage de Jane par Charlotte, démarré il y a six ans au Japon, ne s’est pas immédiatement bien déroulé. « J’avais plein de questions et je n’ai pu en poser que quelques-unes parce que j’ai été maladroite« , a raconté Charlotte Gainsbourg à Libération. « Jane a eu peur que mon projet ne prenne l’allure d’un règlement de comptes« , a-t-elle ajouté. « Je me suis dit : ‘Mais quelle punition. Ça ne va être que des reproches ! Devant des inconnus’« , a avoué Jane Birkin de son côté.

Le projet de film fut alors mis de côté, avant de renaître, quelques années plus tard. « Tu es venue faire un concert à New York« , s’est remémorée Charlotte Gainsbourg auprès du Journal du dimanche le 2 janvier dernier. « Un soir, on a vu un documentaire sur la grande auteure américaine Joan Didion. C’était fait par son neveu, c’était très touchant. Puis on a regardé les images du Japon, qu’on n’a finalement pas trouvées si brutales que ça« , a poursuivi la maman de Ben, Alice et Jo. « Ma mère m’a dit : ‘Pourquoi ne pas continuer ?’ Alors on a repris, en douceur. J’avais la trouille de la brusquer… » a ajouté l’actrice et chanteuse de 50 ans.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet