Charlotte Gainsbourg « en dépression », évoque l’aide précieuse de sa mère Jane Birkin

Dans une interview accordée à Version Femina, Charlotte Gainsbourg est revenue la « dépression » qu’elle a traversée en 2020, en pleine épidémie de coronavirus et dévoile le rôle essentiel qu’a tenu sa mère, Jane Birkin, pendant cette période difficile.

Comme des millions de personnes, Charlotte Gainsbourg a été perturbée psychologiquement par la crise sanitaire. En 2020, alors que le monde vivait à l’ère des restrictions et des confinements, l’actrice qui vivait aux États-Unis depuis sept ans a fait le choix de revenir en France, où elle avait ses projets, mais surtout sa famille. Elle était alors en plein tournage du film hommage à sa mère Jane par Charlotte. Un projet qui lui a permis de ne pas sombrer. Malgré le soutien de son compagnon Yvan Attal et de ses enfants, dans ce contexte si particulier, l’artiste était déprimée. « Nous avons filmé à New York pour adoucir le climat, mais c’est en rentrant à Paris, au moment du Covid-19, que tout a démarré. Je suis entrée en dépression, mais j’avais prévu de filmer. Je m’y suis tenue et ma mère m’a beaucoup aidée », confie Charlotte Gainsbourg dans une interview à retrouver dans l’édition de Version Femina du 22 novembre, dont Purepeople rapporte les propos.

Alors que depuis 2013 et la mort tragique de sa sœur Kate Barry, à l’âge de 46 ans, Charlotte Gainsbourg a fait le choix de vivre à New York, aux États-Unis, pour se changer les idées, le Covid l’a fait rentrer en France pour un moment. Pendant cette épreuve, elle a pu compter sur sa mère pour lui remonter le moral lors du tournage de leur documentaire qui leur a permis de passer beaucoup de temps ensemble. Ce qui a sans doute été le meilleur anti-dépresseur. « Elle a toujours su y faire quand nous allions mal. Elle s’est offerte totalement pour le film. Il y avait non seulement le souvenir de Kate, qui était la vraie photographe, mais je souhaitais aussi la montrer de très près », explique Charlotte Gainsbourg dans le magazine.

« Quand ça va mal, ma mère redevient une mère »

« J’ai été dans une détresse. Enfin je n’allais pas très bien à mon retour, et là, c’est toi qui m’as aidée et soutenue », avait déjà raconté la fille de Serge Gainsbourg, lui aussi sujet à la dépression, dans une interview croisée accordée au Parisien en juillet dernier. Une version des faits qu’avait alors confirmée la maman. « Ce sont les moments où tu as une vraie utilité, un mot affreux pour une mère, mais tu peux montrer que tu es là. Je la voyais, étant si mal, et j’ai cherché des solutions pour l’apaiser dans ce retour à Paris », avait reconnu Jane Birkin dans les colonnes du quotidien. « Quand ça va mal, ma mère redevient une mère », avait résumé Charlotte Gainsbourg dans le média belge Le Soir l’été dernier.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet