Cindy (Koh-Lanta) raconte son accouchement : "Le pire du pire, c'était…"

Le 24 octobre 2019, la finaliste de “Koh-Lanta 2019” (TF1) s’est saisie de son compte Instagram. Cindy a donné TOUS les détails de son accouchement. Elle a également évoqué les débuts difficiles de son allaitement.

C’est à l’occasion de la dernière fête des Mères que Cindy a révélé sa grossesse à ses abonnés, sur Instagram. Par la suite, la finaliste de Koh-Lanta 2019 n’a pas hésité à partager les joies et les peines de sa grossesse et, bien entendu, la naissance de sa fille Alba, le 19 octobre 2019. Mais il y a un sujet qu’elle n’avait pas encore évoqué : son accouchement. Face aux nombreuses questions, la belle blonde de 31 ans s’est exprimée en story le 23 octobre.

Cindy n’a omis aucun détail de la soirée précédent son accouchement. Ses fans ont donc appris que dès qu’elle avait eu des contractions le vendredi soir, son futur mari Thomas et elle avaient pris la décision de faire un apéro avec leurs soeurs respectives. Ses contractions n’étant pas “archidouloureuses“, elle a pris le temps de se rendre à la maternité, vers 22h. En arrivant tout sourire, elle se disait qu’elle allait peut-être vivre l’accouchement de ses rêves, qu’elle n’aurait pas besoin d’être déclenchée bien que son terme soit dépassé. “Sauf qu’à l’accueil, les femmes m’ont dit qu’elles pensaient que c’était un faux travail, sinon je n’aurais pas ce sourire. Elles m’ont fait le monitoring, on s’est rendu compte que je n’étais que dilatée à 2. On m’a gardée pour la nuit, j’étais surexcitée. Je marchais dans la maternité pour essayer d’accélérer le travail. À 3h du matin, j’étais dilatée à 4“, a poursuivi Cindy.

L’ancienne aventurière de TF1 a donc été installée dans une salle d’accouchement afin qu’on lui pose la péridurale. “Un soulagement” pour Cindy : “Je m’étais dit que j’allais supporter les contractions et essayer de demander la péri le plus tard possible. Mais quelle erreur, autant en profiter, c’est tellement le bonheur. J’ai pu faire des siestes en attendant.” Vers 7h du matin, elle était dilatée à 7 et très vite, elle est arrivée à 10. Une sage-femme lui a donc conseillé une position afin de faire descendre son bébé dans le bassin. L’heure suivante, elle était prête à pousser : “La sage-femme a appelé une équipe, trop bonne ambiance, on me chambrait sur Koh-Lanta. (…) Je mets les pieds sur les étriers et on m’a dit qu’on voyait déjà ses cheveux. On m’a demandé si je voulais toucher. J’ai refusé et Thomas a dit qu’il ne voulait pas couper le cordon. On était deux gamins. J’ai une contraction qui arrive, on m’a dit de pousser, on m’encourageait à bloc. J’ai dû pousser trois ou quatre fois. En même pas cinq minutes, Alba était là. On me l’a posée dessus, c’était un sacré moment“, a confié la jeune maman.

Un début d’allaitement difficile

Cindy et Thomas étaient tellement sur leur petit nuage qu’ils n’ont pas versé de larmes. Ce n’est qu’en remontant dans leur chambre d’hôpital qu’ils ont bien réalisé ce qu’il venait de se passer : “Que du bonheur, de l’amour. On a mis en place l’allaitement. C’est quelque chose de compliqué, mais j’ai la chance d’avoir du lait et un bébé qui tète bien. Après, il faut faire la mise en place. C’est un peu compliqué de trouver de bonnes postures, c’est assez douloureux. Le pire du pire dans l’accouchement, c’est la montée de lait. Je n’étais pas prête. J’avais vraiment des ballons de basket à la place des seins, c’était ultradouloureux, je n’en avais pas dormi de la nuit. Là, ça commence un peu à décongestionner, mais c’est affreux.” La maman d’Alba ne pensait pas non plus que l’allaitement lui prendrait autant de temps au début. Elle n’a pas caché qu’elle avait l’impression de “ne plus avoir de vie“. “Mais c’est que du bonheur, je suis tellement contente d’avoir ce moment privilégié avec elle. Je sais d’avance que ce sera la fille de son père, donc je prends ce que j’ai à prendre“, a-t-elle vite précisé.

Après avoir donné les détails de son “accouchement de rêve“, Cindy est revenue sur sa grosse perte de poids depuis la naissance de sa fille. Hier, elle a confié avoir déjà perdu 10 kilos et rentrer de nouveau dans les vêtements qu’elle portait avant sa grossesse. Il ne lui reste donc plus qu’une dizaine de kilos à perdre pour retrouver sa silhouette, étant donné qu’elle en a pris environ 22 ces neuf derniers mois.

Source: Lire L’Article Complet