Claire Chazal : cette bourde de la présentatrice face à Zabou Breitman dans "Le grand échiquier"

En retraçant l’histoire de Zabou Breitman dans Le grand échiquier, ce lundi 20 décembre 2021 sur France 3, Claire Chazal a fait une petite bourde. Un détail qui n’a pas manqué de faire rire les invités et le public du plateau de l’émission.

  • Claire Chazal

Ce lundi 20 décembre 2021, c’est l’emblématique Claire Chazal que l’on retrouvait à la présentation de l’émission Le grand échiquier. Passé entre les mains d’Anne-Sophie Lapix et d’Anne-Élisabeth Lemoine sur France 2, le programme est désormais diffusé sur France 3. Comme à son habitude, Claire Chazal avait bien préparé son émission. Elle connaissait ses invités sur le bout des doigts et savait rebondir aux déclarations de ses invités. Un beau travail en amont qui ne l’a pas empêché de commettre une petite bourde.

Après un passage sur scène de la jeune Angèle pour interpréter « Bruxelle je t’aime » et du légendaire Eddy Mitchell, vient l’heure de passer à une autre invitée de l’émission : Zabou Breitman. Et c’est justement en présentant l’actrice que Claire Chazal se trompe, pour le plus grand bonheur du public et des autres personnalités présentes sur le plateau.

« On a le droit de se tromper »

« Femme de théâtre, femme de cinéma et de musique, naturellement, parce que ce soir, parce que ce soir nous essayons de réunir la musique et le cinéma« , commence alors par annoncer l’ancienne compagne de Patrick Poivre d’Arvor, avant de continuer de citer les nombreux exploits de Zabou Breitman. Pour l’instant, tout va bien. Mais c’est lorsque la présentatrice mentionne le père de l’actrice que cela se gâte. « Je le précise, votre père était un grand scénariste et notamment de Thierry Le Luron« , lance-t-elle. Le problème, c’est que ce n’est pas le cas, comme le fait justement remarquer celle qui connaît Jean-Claude Deret, son père, mieux que personne : « Ah non, il était plutôt Thierry La Fronde« , rétorque alors Zabou Breitman. Et pour cause, c’est bien lui qui a écrit la célèbre série d’aventure française, diffusée à la télévision entre 1963 et 1966. Alors que le plateau du Grand échiquier éclate de rire, l’actrice ne semble pas en vouloir à Claire Chazal : « On a le droit de se tromper« , s’exclame-t-elle, un droit à l’erreur que la présentatrice ne contredit pas. Plus de peur que de mal, ouf !

Source: Lire L’Article Complet