01/29/2023

Ce mardi 6 décembre, Claude Chirac souffle ses 60 bougies. L’occasion pour Gala de revenir sur sa relation tragique avec le politologue Philippe Habert.

Ce mardi 6 décembre, Claude Chirac célèbre son soixantième anniversaire. L’occasion pour Gala de revenir sur sa relation avec le politologue Philippe Habert. Ce dernier naît en 1958 dans une famille modeste. Brillant, il embrasse une carrière de maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris. En 1987, il fonde le département d’études politiques du journal Le Figaro. Quelques années plus tard, en 1992, il débute une idylle avec la fille cadette de Jacques et Bernadette Chirac. Fous amoureux, ils se marient civilement le 12 septembre 1992 à Paris, puis religieusement en Corrèze.

Seulement, très rapidement, leur relation se détériore. Le couple choisit de ne pas vivre ensemble et de vifs différends politiques les opposent. Ainsi, en février 1993, Claude Chirac désavoue publiquement les positions politiques de son époux, critique envers Edouard Balladur, alors proche de son père. Après six mois de mariage, le divorce est évoqué. Cependant, Philippe Habert refuse de s’y résoudre. Dans le livre Claude Chirac, la fille de l’ombre (Flammarion), Laurent Léger a rapporté : « Un petit groupe d’amis de Habert ont conservé de cette période le souvenir amer d’une belle histoire qui se délite dans la médiocrité.« 

>> PHOTOS : Line Renaud et Claude Chirac, un lien indéfectible

Un mystérieux décès

Le 5 avril 1993, au matin, le corps sans vie de Philippe Habert est découvert à son domicile parisien. L’autopsie conclut à un suicide par intoxication médicamenteuse. « L’enquête révélera qu’il a acheté peu avant sa mort une grande quantité de médicaments« , racontait L’Express. Toutefois, ses proches assurent que, « déprimé et gros travailleur« , il aurait en fait succombé à un accident en absorbant trop de pilules. Sa mère, Jacqueline, réfute encore les conclusions de l’enquête. Dans le livre Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête (2019) d’Erwan L’Éléouet, elle témoigne : « S’il avait voulu partir, il m’aurait laissé un mot… Il n’y avait rien que j’ignorais de Philippe et que lui ignorait de moi. On se téléphonait cinq à six fois par jour et vous croyez qu’il serait parti sans rien me dire […] Il m’aurait dit : “Maman, je préfère partir.”«  Accompagnée par l’ancienne Première dame, la mère du défunt crée en 1995 le prix Philippe-Habert, en partenariat avec Le Figaro et Sciences Po.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : ANGELI-RINDOFF / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Claude Chirac

  • Bernadette Chirac

  • Jacques Chirac

  • Philippe Habert

À découvrir en images

PHOTOS : Line Renaud et Claude Chirac, un lien indéfectible




Autour de

Source: Lire L’Article Complet