Claude Chirac veuve à 30 ans : cette phrase prémonitoire sur son son premier mari Philippe Habert

Claude Chirac a eu plusieurs hommes dans sa vie. Philippe Habert, son premier mari, connaîtra un destin funeste puisqu’il sera retrouvé mort seulement quelques mois après leurs noces. Dans son livre, Claude Chirac, Laurent Léger revient sur les débuts de leur idylle et sur le drame qui la clôturera, et partage témoignages annonçant la chute du gendre de Jacques Chirac.

Leur histoire a fait grincer des dents. Alors que la fille cadette de Jacques Chirac se rangeait enfin des voitures en délaissant sa relation tumultueuse avec Vincent Lindon qui faisait fulminer Bernadette, Claude Chirac a une nouvelle fois opté pour un parti controversé en la personne de Philippe Habert, jeune politologue travaillant au Figaro qui lui remettait des sondages et des analyses. En 1992, leur coup de foudre a surpris les proches du jeune homme, l’annonce de leur mariage les a glacés.

Dans son livre Claude Chirac (éd. Flammarion), Laurent Léger a compilé certains témoignages des amis du futur mari qui craignaient pour sa carrière professionnelle : « Ce dernier, écrit le biographe, tente de lui faire comprendre qu’il sera compliqué de concilier sa vie professionnelle – libre commentateur de l’actualité politique dans Le Figaro -, et sa vie privée – gendre d’un homme politique de premier plan, président de la République potentiel. » Mais Philippe Habert, avec sa fougue amoureuse de trentenaire, ne veut rien entendre. Il aime Claude Chirac et l’épousera rapidement.

« Ce jour-là, commente un ami de Philippe Habert, j’ai compris qu’il détruisait sa vie professionnelle. Mais je ne savais pas qu’il détruirait sa vie tout court. » Une phrase prémonitoire quand on sait que le mariage précipité mènera effectivement le politologue à sa perte. Des divergences politiques exacerbent les dissensions. Elle pense à divorcer, lui ne peut s’y résoudre. Le 5 avril, une semaine après la victoire des Chirac aux Législatives, son corps est retrouvé inanimé à son domicile. La police conclut à un suicide. La mère de Philippe Habert se refuse à y croire.

Si Claude Chirac a su refaire sa vie malgré un veuvage précoce, les mises en garde de son entourage avaient bien su prédire qu’un drame affecterait la famille Chirac. Un drame de plus, qui s’ajoute aux multiples tentatives de suicide de Laurence, la sœur de Claude. Toutes les familles ont leurs histoires, les Chirac ont frayé avec les sommets autant qu’avec les gouffres.

Crédits photos : Best Image

Source: Lire L’Article Complet