Confidences de Miou-Miou : « J’ai toujours cherché l’indépendance financière en tant que femme »

D’un naturel discret, Miou-Miou prend actuellement la lumière pour faire la promotion de son nouveau projet télévisé. Auprès de « Télé-Loisirs », elle a confié s’attacher à garder toute son indépendance.

Première série télévisée de la réalisatrice Valérie Donzelli (La guerre est déclarée), Nona et ses filles est portée par une Miou-Miou très en forme. Son personnage septuagénaire attend un heureux événement, comme le révèle le synopsis fantasque, partagé par Arte : « Amoureuse d’André (Michel Vuillermoz) et libérée de ses trois filles qu’elle adore, Nona (Miou-Miou), 70 ans, vit sa vie à plein tube au cœur de la Goutte d’Or. Jusqu’au jour où le docteur Truffe lui annonce qu’elle est enceinte… » Ce programme poétique et féministe, scindé en neuf épisodes, a charmé immédiatement l’actrice des Valseuses qui s’est « un peu » reconnue dans ce rôle.

« Dans le fait qu’elle soit indépendante, peut-être. Même si moi, je ne l’affiche pas de la même façon. Personnellement, j’ai toujours cherché l’indépendance financière en tant que femme. Ça a toujours été très important pour moi« , a-t-elle confessé auprès de Télé-Loisirs, lundi 6 décembre. Miou-Miou, ou Sylvette Herry de son vrai nom, a commencé à travailler à l’âge de 16 ans pour vivre en autonomie.

Comment l'annonce d'une grossesse à 70 ans va-t-elle bouleverser la vie de « Nona et ses filles » ? 👶 https://t.co/k4Kt4kCswg pic.twitter.com/fHFFq5tztx

Miou-Miou, femme libre

Cette ancienne membre du Café de la Gare qui a fait tourner la tête de nombreux hommes à l’instar de Patrick Dewaere, Julien Clerc ou Coluche, a toujours tenu à ne dépendre de personne. Dans cette production Arte, Miou-Miou est entourée de Valérie Donzelli (George), Clotilde Hesme (Gaby) et Virginie Ledoyen (Manu) qui campent ses trois attachantes filles.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Manuel Moutier / ARTE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet