Covid-19 : Édouard Philippe testé positif, quel est l'état de santé de l'ancien Premier ministre ?

Edouard Philippe, ex-Premier ministre a été testé positif au coronavirus lundi 1er février. Le maire du Havre, âgé de 50 ans, a dû s’isoler à son domicile.

  • Édouard Philippe

Alors que le couple présidentiel a été touché fin 2020 par la Covid-19, une autre figure politique vient de contracter le virus. Selon nos confrères du Figaro, L’ancien Premier ministre Edouard Philippe semble avoir été pris de courbatures soudaines et aurait été testé positif lundi 1 février 2021. L’actuel maire du Havre qui devait présider son conseil municipal lundi soir s’est mis en quarantaine mais devrait continuer à travailler malgré la positivité de son test. Conformément aux recommandations, il s’est aussitôt isolé. Il se porte bien et travaillera depuis son domicile” indiquent des sources proches de l’ex-chef du gouvernement. Edouard Philippe, âgé de 50 ans, se porte bien pour l’instant et n’est pas considéré comme une personne à risque.

L’épidémie continue de sévir à un taux élevé en France

En décembre 2020, Edouard Philippe révélait au Journal du Dimanche ne pas avoir été consulté en tant que maire pour la campagne de vaccination. Ce dernier ne comprend pas la peur des Français concernant le vaccin et compte bien le faire quand cela sera possible. “Je me ferai vacciner, oui, bien sûr. Je n’ai aucune appréhension face aux vaccins. Je ne suis pas un grand fan des piqûres mais je sais ce que l’humanité doit aux vaccins. Et la remise en cause permanente, et souvent désinvolte, de la science me laisse, je dois dire, perplexe” avait-il confié.

Depuis le 27 décembre dernier, presque 1,5 millions de personnes ont été vaccinés en France. Pour l’instant, ce chiffre ne suffit à ralentir le nombre de cas positifs dans l’Hexagone. Et si Jean Castex a dévoilé de nouvelles mesures afin d’éviter un troisième confinement, l’épidémie continue de sévir à un niveau très élevé. Plus de 27 000 malades de la Covid-19 sont hospitalisés tandis que les pics de la première et deuxième vague avoisinaient les 32 000 patients.

Source: Lire L’Article Complet