« Crapule », « complice de criminel » : Christophe Beaugrand agoni d’insultes, il n’en peut plus

Victime de messages privés haineux sur les réseaux sociaux, Christophe Beaugrand n’hésite pas à les afficher sur son compte Twitter. Le présentateur de TF1 a été effrayé par une déclaration en particulier, ce mardi 13 juillet.

Le statut de journaliste n’est pas toujours facile à endosser, et certains en paient le prix fort. C’est le cas de Christophe Beaugrand qui doit faire face à de nombreux messages de haine sur les réseaux sociaux : “Comment tu fais pour te regarder dans une glace le matin ? Une crapule pareille, t’es un voyou (…) un complice de criminel”. Voici le genre d’accusations dont est victime le présentateur de Ninja Warrior. L’époux de Ghislain Gerin a choisi de tout partager sur son compte Twitter : “Voilà le genre de messages que je reçois à la pelle… Effrayant !” a-t-il indiqué.

Mais pourquoi Christophe Beaugrand reçoit-il ces violentes accusations ? Présentateur du Brunch de l’Info chaque week-end sur LCI, le journaliste organise des débats autour de l’actualité. Depuis l’allocution du président Emmanuel Macron, ce lundi 12 juillet, l’animateur de 44 ans évoque, entre autres, la campagne vaccinale. Ce qui ne convient apparemment pas à tout le monde : “Quand je vois qu’un mec comme toi a un pouvoir d’influence, ça m’étonne pas qu’on soit dans cette merde jusqu’au cou” déclare l’internaute en colère.

Et pendant ce temps, voilà le genre de messages que je reçois à la pelle… EFFRAYANT ! 😱 pic.twitter.com/QzbtRgbVOJ

Des messages de soutien contre les “haters”

Fort heureusement, Christophe Beaugrand peut compter sur ses nombreux admirateurs : “Bien heureux de ne pas être un personnage public aujourd’hui. Courage à vous ! Tout mon soutien” écrit un internaute sous le tweet. “C’est hallucinant, courage mon Tofen déclare un autre. Avec plus de 200 commentaires sous son post, le présentateur remercie les plus poignants : “Merci pour votre message qui me touche énormément” a t-il notamment commenté.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Giancarlo Gorassini/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet