David Pujadas amoureux, évoque sa vie sentimentale : « J’aime et j’ai beaucoup aimé »

Le journaliste de LCI qui a présenté le JT de 20 heures de France 2 qui est père de quatre enfants s’est exceptionnellement confié sur sa vie sentimentale et familiale.

David Pujadas est un homme très occupé, sur son emploi du temps, les cases vides se font rares. Ce n’est toutefois pas une raison pour le journaliste, à la tête de 24H Pujadas sur LCI, de n’être concentré que sur son travail, quitte à délaisser les autres aspects de sa vie. Dans une interview accordée au Monde, l’ancien présentateur du JT de 20 heures de France 2 se confie sur sa vie sentimentale et familiale, qu’il refuse de « sacrifier ».

Avant d’être journaliste et présentateur télé, David Pujadas est avant tout le père de quatre enfants, issus de deux unions. Deux premières filles, Esther, 26 ans, et Adèle 22 ans, puis deux plus jeunes, Adam, 13 ans et Rose, 11 ans. Séparé d’Ingrid Pujadas, la maman des « deux petits » depuis cinq ans, le journaliste de LCI a déjà retrouvé l’amour, confie-t-il à nos confrères. « J’aime et j’ai beaucoup aimé », assure-t-il, avant d’ajouter que l’amour, « c’est comme les enfants, il ne faut pas le sacrifier ».

« Les vacances, c’est mon autre planète »

Être disponible pour ses enfants ne signifie pas être un papa laxiste. Dans une interview accordée à nos confrères de TV Magazine en 2017, relayée notamment par Télé Star, il assurait prendre [son] rôle de papa très au sérieux ». Et pour cela, il accorde une grande importance au fait de leur apporter une éducation stricte. « N’essayez jamais d’être copain avec vos enfants », préconisait-il. Selon la tête d’affiche de LCI, les enfants « attendent l’autorité d’un adulte sans confusion des rôles ».

David Pujadas réussit à faire ce que de nombreux travailleurs peinent à accomplir : déconnecter pendant les vacances. « Je suis un animal à deux têtes », explique-t-il dans les colonnes du Monde. « L’année, c’est les deux doigts dans la prise, et les vacances (…) … c’est mon autre planète », résume celui qui a réussi l’exploit de tenir huit heures de direct le 11 septembre 2001 alors que le monde voyait s’effondrer les tours jumelles du World Trade Center. À chaque fois qu’il est en congés – cet été, il est parti chez sa mère dans le Rouergue – il « se dit que c’est la vraie vie ». Mais à chaque début de saison, il retrouve avec engouement les plateaux télé et « remet les doigts dans la prise ».

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet