Delphine Jubillar : cette question des gendarmes qui a rapidement affolé ses amies

Un an après la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn, Sept à Huit lui dédiait un reportage le 5 décembre 2021 sur TF1. Ses amies ont notamment évoqué une étrange question des gendarmes.

  • Delphine Jubillar

Delphine Jubillar sera-t-elle retrouvée avant la date fatidique du 16 décembre ? Les enquêteurs y mettent un point d’honneur. À seulement quelques jours du triste anniversaire de sa disparition, Sept à huit, diffusée le 5 décembre 2021 sur TF1, est revenue sur l’affaire Jubillar en interrogeant ses proches. Chaque semaine, amies, collègues, cousines, se retrouvent aux alentours de Cagnac-les-Mines dans le Tarn pour chercher la moindre trace de l’infirmière. A-t-elle été victime d’un rôdeur ? Les gendarmes n’y croient pas une seconde. Les enquêteurs de la section de recherche de Toulouse ont concentré leurs investigations sur un homme : Cédric Jubillar, le mari de la disparue. Le 18 juin, le papa de Louis et Elyah est placé en détention provisoire pour « meurtre sur conjoint ». Les gendarmes avaient-ils senti le vent tourner ? C’est bien possible.

Cédric Jubillar était-il violent avec son épouse ?

En effet, lors des différentes interviews accordées à TF1, les amies de Delphine Jubillar mentionnent toutes le caractère humiliant et rabaissant du suspect numéro un. Était-il violent avec son épouse ? Elles ne l’affirment pas. Louis, le fils du couple, lui, n’est pas aussi radical dans sa réponse. Du côté des gendarmes, la question se pose encore… À tel point qu’au début de l’enquête, ouverte le 16 décembre au petit matin, ils soupçonnent Delphine Jubillar d’être allée se réfugier chez ses amies : « Vous la cachez ? », leur ont-ils demandé au lendemain de sa disparition.

Dans le reportage de Sept à huit, les amies de Delphine Jubillar ont également décrit l’emprise qu’avait Cédric Jubillar sur son épouse, notamment la dernière année de leur union :« Quand on était entre meufs, Delphine était rayonnante, on rigolait de tout et de rien sans filtre. À partir du moment où il était là, ce n’était plus du tout la même personne », ont-elles confié. Et une autre d’ajouter avec émotion : « Cédric a toujours été quelqu’un de dur, et il a toujours assumé ce caractère-là. Sa phrase à lui, c’était : ‘Je suis un connard et j’assume' ». Pour l’heure, Cédric Jubillar est toujours présumé innocent. Soupçonné d’avoir tué sa femme et d’avoir dissimulé son corps, il risque la prison à perpétuité.

Source: Lire L’Article Complet