« Des crimes inexcusables » : Emmanuel Macron frappe fort pour un hommage grandement attendu

Le 17 octobre 1961, de nombreux Algériens ont été assassinés sous la directive de Maurice Papon. 60 ans après cet événement, Emmanuel Macron s’est montré intransigeant en qualifiant ces faits de “crimes” le samedi 16 octobre.

L’image est forte. Sur les berges de la Seine, au niveau du pont de Bezons, le président de République a rendu hommage samedi 16 octobre aux Algériens disparus le 17 octobre 1961. Cet endroit symbolique avait été occupé il y a 60 ans de cela par des manifestants algériens massacrés par la suite pour avoir enfreint le couvre-feu qui leur était imposé. Emmanuel Macron a tenu à qualifier l’affaire, longtemps terrée, de “crime”, une première.. “Les crimes commis cette nuit-là sous l’autorité de Maurice Papon sont inexcusables pour la République« , a ainsi déclaré le chef de l’État comme l’a rapporté un communiqué de l’Élysée diffusé juste après l’hommage, et relayé notamment par nos confrères de l’Express.

Le premier Président né après la Guerre d’Algérie a ainsi utilisé des mots plus forts que son prédécesseur. En effet, François Hollande avait déclaré en 2012 que l’affaire avait été “ une sanglante répression” sans pour autant la qualifier de crime. Après avoir déposé des gerbes, Emmanuel Macron a également tenu à rendre hommage aux familles des disparus qui n’ont pas eu justice : “ De nombreuses familles n’ont jamais retrouvé la dépouille de leurs proches, disparus cette nuit-là », a-t-il ainsi rappelé.

De mots justes pour apaiser les tensions ?

Cet hommage pourra-t-il calmer les récentes tensions entre la France et l’Algérie autour de la mémoire de la colonisation ? Rien n’est certain, mais en utilisant des termes forts le président de la République semble avoir fait un pas en avant : « La France regarde toute son Histoire avec lucidité et reconnaît les responsabilités clairement établies. Elle le doit d’abord et avant tout à elle-même, à toutes celles et ceux que la guerre d’Algérie et son cortège de crimes commis de tous côtés ont meurtris dans leur chair et dans leur âme.« 

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet